8 mars 2006 : mon, ton, son, nôtre, vôtre, l’heure

En solidarité avec les femmes et les hommes du monde entier qui luttent pour l’égalité des sexes. Prolongeons le 8 mars toute l’année !

Revoilà le 8 mars, international et salvateur, au contenu
aussi prévisible que les giboulées du même mois dans l’hexagone !

En
hauts-lieux, c’est la flambée d’un jour ... cocktails de bonnes
intentions et gratin politique tout juste sorti du four et prêt à y
re-entrer … le tout arrosé d’un gros plan médiatique. On accommode les
Objectifs du Millénaire à la sauce genre pendant que la Convention sur
Toutes les Formes de Discriminations envers les Femmes (CEDEF) refroidit dans les placards.
Les fêtes du 8 mars, c’est un budget qui fait rêver les « petites mains »
féminines et bénévoles du monde entier qui triment toute l’année pour
obtenir les fonds nécessaires à la mise en place d’actions qui
s’inscrivent dans la durée … parce que l’argent (et les stratégies) pour
la réduction des inégalités femmes/hommes, entre les 8 mars, ça ne court
pas les couloirs des ministères, à Bamako, Niamey, Rabat ou Paris ! Fêtes
et défaites … c’est une autre année de plaidoyer et de lutte qui commence
… on va essayer d’avancer, tenaces et loquaces, parce qu’on n’a pas le
choix. (extraits du bulletin Genre en Action, mars 2006, Claudy Vouhé)

***

Pour en savoir plus sur le 8 mars (2007) :

- L’organisation pour l’éducation au droits de l’Homme (Human Rights Education Associates) propose un dossier spécial 8 mars. Des rendez-vous, des infos, des liens ... cliquez ici

- Voir aussi le site Instraw pour l’histoire et l’actualité du 8 mars

- Cliquez ici pour une lire la fiche sur les femmes dans la prise de décision préparée par l’Instraw.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter