Activité 3 : La recherche-action

La 3ème activité est l’audit genre, sous forme de recherche-action, des processus budgétaires et budgets (impact compris) des communes de St Louis et de Nabadji Civol. L’objectif est de réunir et analyser des données qualitatives et quantitatives qui serviront à informer, former et accompagner les élu-e-s et responsables techniques des deux communes (activité 4 à venir !) vers une budgétisation sensible au genre.

1. Les équipes de recherche

Les équipes de recherche de 2 ou 3 personnes sont constituées à partir de la vingtaine de personnes formées à la BSG par le Pôle Beutou Askanwi et Genre en Action (activité 2). Un binôme de Coordonnateur-trice de recherche (CORE) constitué de Dr. Arame Top (coordinatrice de L’observatoire de Matam) pour Nabadji Civol et Dr. Cheick Sadibou Sakho (enseignant chercheur à Université Gaston Berger) pour St Louis accompagne l’audit local.

2. Les champs d’observation et les fiches de recherche

5 champs d’observation et des outils pour l’audit local de la prise en compte du genre dans la budgétisation communale ont été identifiés pendant l’atelier (activité 2) et affinés par les CORE.

  1. L’intégration du genre dans les orientations politiques de la commune (Nabadji Civol et St Louis)
  2. Le processus d’élaboration du budget communal (Nabadji Civol et St Louis)
  3. Le budget de la commune (Nabadji Civol et St Louis)
  4. L’impact du budget communal sur les bénéficiaires (Nabadji Civol et St Louis)
  5. L’égalité femmes-hommes parmi le personnel communal (St Louis)

Pendant l’atelier de formation, pour chaque champ d’observation, les équipes ont préparé une fiche de recherche précisant les objectifs, résultats attendus, publics, approche et outil. Celles-ci ont été finalisées avec le soutien des CORE.

3. Les réunions méthodologiques pre-recherche

Avant de partir "sur le terrain", des réunions méthodologiques (une à St Louis le 16 juillet et deux à Matam les 21 et 28 juillet) ont réuni les équipes pour faire le point sur les outils et approfondir la notion de recherche-action. Les ateliers ont contribué à éclairer les choix méthodologiques, à corriger, opérationnaliser et finaliser les outils. Les équipes sont ressorties avec des outils mieux construits et plus adaptés aux champs de recherche. Le déroulé des réunions a été sensiblement le même dans les deux communes.

  • Retour sur les enjeux de la recherche-action pour la budgétisation sensible au genre dans la commune.
  • Rappels des fondamentaux de la recherche-action comme instrument de connaissance et d’action sur la réalité sociale et de l’importance du respect des canaux épistémologiques de la recherche scientifique, du protocole de recherche, de la posture des chercheur-e-s ...
  • Finalisation et présentation des fiches et outils de recherche.
  • Discussion sur la pertinence des outils choisis par rapport au champ de recherche de l’équipe et sur la construction des outils eux-mêmes.
  • Discussion sur l’opérationnalisation des outils choisis par les équipes, en particulier :
    • l’entretien semi-directif
    • le focus-group
    • le questionnaire

4. Les réunions post-recherche : retour de terrain

La recherche-action s’est déroulée en parallèle dans les communes de St Louis et Matam pendant le mois d’Août 2016. Afin de préparer l’atelier conjoint de partage et analyse des résultats avec les équipes des deux communes qui aura lieu du 27 au 29 septembre, les équipes se sont réunies par commune autour de leur CORE pour :

  • Echanger sur les expériences de terrain ;
  • Faire le point sur les entretiens/focus-group réalisés et les retranscriptions ;
  • Partager et s’approprier le canevas de rédaction des pré-rapports (par champ) ;
  • Présenter et discuter des stratégies de traitement des données qualitatives en vue de l’analyse ;
  • Faire dialoguer les éléments trouvés sur le terrain par les différentes équipes.

Le 25 août 2016, les 5 équipes de recherche déployées sur la commune de St Louis ont ainsi partagé le fruit (brut) de leur travail et commenté leur expérience :

  • La phase d’enquête de terrain s’est globalement bien déroulée. Les équipes ont pu réaliser la quasi totalité des entretiens et focus-groups prévus. Au total les équipes de recherche ont réalisé cinquante (50) entretiens et focus-groups. Mais ...
  • Les membres des équipes ont rencontré des difficultés techniques (défaut de dictaphone, problèmes d’enregistrement, etc.), opérationnelles (rendez vous manqués, etc.), pratiques (retranscriptions fastidieuses, etc.)
  • Le travail demandé s’est révélé non tenable dans les sept (7) jours contractuels rémunérés

Une rencontre similaire est prévue à Matam.

5. Atelier de partage et analyse des résultats

Un atelier conjoint regroupant les équipes de recherche des deux communes est prévu du 27 au 29 septembre à St Louis. Il sera animé par l’équipe du projet, avec l’appui méthodologique de Marcela de la Pena, experte en BSG de l’ONG bruxelloise Le Monde Selon les Femmes. Cet atelier conjoint n’était pas initialement prévu. Il est possible grâce à un appui spécifique du BIT (ICT/ILO) de Turin.

Les objectifs de cet atelier sont de :

  • partager et approfondir les analyses des résultats des travaux des 9 équipes, autour des 5 champs d’observation, en croisant à la fois les résultats entre les champs et entre les communes. En amont, chaque équipe doit rédiger un rapport concernant son champ d’observation, en suivant un canevas commun.
  • s’accorder sur le contenu et le format du rapport final de la recherche/audit (un par commune)
  • discuter des principaux éléments à inclure dans la capitalisation du projet (résultats mais aussi processus).
  • définir la trame de l’atelier de formation des élu-e-s et des responsables techniques des communes qui se tiendra en amont du démarrage du cycle de budgétisation 2017 et s’appuiera sur les résultats de la recherche.

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter