Algérie : ouverture d’une mission auprès des femmes victimes de violences

Paris, le 16 mai 2007 : Médecins du Monde a mis en place, en partenariat avec des intervenants locaux, un programme de prévention et de prise en charge des femmes et des enfants victimes de violences.

Les violences faites aux femmes restent difficiles à évaluer mais selon une étude de l’Institut National de Santé Publique algérien, les violences ont lieu dans plus de 50% des cas au domicile de la victime (le viol conjugal n’étant pas pris en compte dans ces statistiques) et sont d’ordre physique dans plus de 2/3 des cas.

Les violences psychologiques ne sont que rarement reconnues si elles sont déclarées seules, alors qu’1/3 des femmes déclarent des symptômes psychiques (anxiété, dépression…) et les agressions sexuelles sont elles aussi nettement sous déclarées : elles représentent 10% des violences et sont dans 4 cas sur 5 déclarées par des femmes célibataires.

Les femmes victimes de violences rencontrent donc d’importantes difficultés à s’exprimer, et même lorsqu’elles en parlent, se heurtent à une prise en charge insuffisante puisque moins de 10 % des victimes ont bénéficié d’un soutien psychosocial. C’est pourquoi, dans la continuité de ses missions menées dans le pays depuis 1999 autour de la prise en charge psychosociale, MdM a lancé, à la demande des partenaires locaux, un programme auprès des femmes et des enfants victimes de violences.

Lire le communiqué de presse
Lire le dossier "MdM auprès des femmes victimes de violences"
Autres missions en Algérie

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter