Algérie : quand le salaire « empoisonne » la vie des femmes

En Algérie, de plus en plus de jeunes, en âge de se marier, rapportent que le salaire des filles et des épouses, quand elles travaillent, est en passe de devenir l’enjeu d’âpres et harassantes tractations entre les pères de celles-ci, lesquels estiment « ne pas avoir élevé une fille pendant des années pour qu’un autre en profite », et les prétendants au mariage qui se disent « avoir la vie empoisonnée » à cause de ce qu’elles gagnent.

Circonscrite aux zones rurales où sous couvert de l’autorité patriarcale, cette pratique, consistant à imposer aux filles qui travaillent de remettre chaque mois leurs émoluments au père de famille, gagne, à en croire la multiplication des témoignages, l’espace citadin.

***

Pour consulter l’article :
El Watan - Quand le salaire « empoisonne » la vie des femmes

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter