Appel à communications : "l’assignation de genre dans les médias"

Un appel à communication a été lancé en marge du colloque consacré à
"l’assignation de genre dans les médias", qui se tiendra à l’Université de Rennes 1, en France, du 14 au 16 mars 2012. Les propositions de communication doivent être envoyées au plus tard le 15 septembre 2011.

La réflexion s’articulera autour de trois axes principaux :

Axe n°1 : Médias et identités de genre indéfinies

Le premier axe s’attache aux problématiques soulevées par la représentation médiatique des personnes qui contreviennent aux identités sexuelles facilement définissables, comme les personnes intersexuées ou transgenre. Notre questionnement portera notamment sur la figure de Caster Semenya, championne du monde d’athlétisme en 2009 : en quoi la représentation médiatique de cette athlète reflète-t-elle un figement des stéréotypes de genre ? La représentation du genre indéfini est-elle différente en fonction du type de média ou du locuteur ? Comment cette représentation s’inscrit-elle dans la polyphonie du discours médiatique ? L’identité sexuelle de ces personnes est-elle normalisée ou marginalisée dans les médias ?

Axe n°2 : Le genre du corps dans les médias

Le deuxième axe de notre réflexion se donne pour objet la manière dont le genre s’appréhende de manière différente en fonction du type de média, avec pour point d’ancrage le corps. Ce dernier, notion pivot entre sexe et genre, soulève de nombreuses questions de recherche. L’assignation de genre dans les médias passe notamment par l’évocation du corps des hommes et des femmes - de l’expression de la déviance par rapport à une norme corporelle à l’investissement stratégique et symbolique du corps par les personnes représentées (hommes et femmes politiques, comiques). On s’interrogera notamment sur la différence en fonction des médias : la même personne donne-t-elle une importance et une définition différentes à son genre en fonction du média dans lequel elle s’exprime ?

Axe n°3 : Médias et rôles de genre « inhabituels »

On s’intéressera, dans un troisième axe, à la représentation médiatique des personnes (hommes et femmes) n’occupant pas leur place de genre traditionnelle : femmes dirigeantes, ou exerçant des fonctions traditionnellement masculines, hommes de ménage, princes consorts, « first gentlemen »... L’émergence de femmes dans des positions de pouvoir rend de plus en plus fréquentes les questions sur la place de leur compagnon. Inversement, les difficultés économiques amènent de plus en plus d’hommes à exercer des fonctions subalternes traditionnellement exercées par des femmes ou à se voir privés de travail, élément traditionnellement constitutif de l’identité masculine. Il s’agit d’examiner dans quelle mesure les médias parviennent ou non à rendre compte de ces positionnements inhabituels. Sont-ils soulignés ou occultés ? Valorisés ou dévalués ?

- Les propositions de communication doivent être envoyées au plus tard le 15 septembre 2011

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger : l’appel à communications

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter