Appel à contributions : Identité(s)

Les associations de doctorants du PRES Sorbonne Paris Cité organisent leur premier colloque pluridisciplinaire autour du thème « Identité(s) » et lancent un appel à communication à l’attention des jeunes chercheurs-ses désireux-ses de venir présenter leurs recherches dans un contexte favorable à l’échange entre sciences exactes et sciences humaines et sociales. Le colloque se déroulera les 18 et 19 octobre 2012, Amphithéâtre Buffon de l’Université Paris Diderot, Paris, France.


Le concept d’identité se situe au croisement de tous les champs académiques et les chercheurs en repensent sans cesse les significations et les applications. Le problème de la définition de l’identité est aussi au coeur des débats politiques contemporains qui interrogent les identités nationales, post-coloniales ou encore les identités de genre. Célèbre logicien, Gottlob Frege formulait en ces termes l’impossibilité de définir l’identité : « Puisque toute défi nition est une identité, l’identité elle-même ne saurait être défi nie » (1894).

Sans définition fixe, les acceptions de l’identité sont en réalité toujours multiples et mouvantes selon les domaines et les approches. Du code génétique à la reconnaissance sociale, de l’identité mathématique à la question du sexe biologique, en passant par l’identité nationale ou le « je » psychanalytique, l’identité possède une pluralité de signifiés qu’il s’agira de questionner en croisant le regard de différentes disciplines.

Par exemple, si en biologie on parle d’unicité pour se référer à l’individualité génétique, pour la psychanalyse, au contraire, l’identité est la somme des nombreuses identifications du sujet à un moment donné et est donc en perpétuel mouvement. En philosophie de l’immunologie, la théorie du soi et du non-soi énonce que l’organisme déclenche des réponses immunitaires contre toute entité étrangère (« non-soi ») mais pas contre ses propres constituants (« soi »). En psychologie, l’identité ne peut être prise au sens littéral de « similitude absolue », elle aurait plutôt à voir avec le sentiment d’être soi-même au cours du temps.

Dans sa dimension sociale, la notion « d’identité personnelle » fait débat : elle se construit dans une tension continue entre soi et autrui, l’individuel et le collectif. C’est l’aspect plurivoque du concept qui permettra de faire de ce colloque un espace de dialogue entre des pensées nourries de théories différentes, voire divergentes, de l’identité.

On s’interrogera sur les objets et les formes que peut prendre l’identité dans différentes disciplines, en en questionnant les processus de genèse, de maintien, de transformation, d’adaptation et d’hybridation, ou encore de normalisation, de différenciation, de transmission ou de perte.
Sans aucune restriction de sujet ou d’approche, les interventions pourront porter sur les thèmes suivants :
Les différentes dimensions de l’identité individuelle : biologique, sociale, psychologique
L’identité cellulaire : installation, maintien, intégrité, transmission, adaptation, pathologies, vieillissement, patrimoine, héritage...
L’identité dans le domaine de la génétique, de la théorie de l’évolution, de l’immunologie, de la philosophie des sciences, de la biologie du développement, de l’écologie...
Articulation entre identité individuelle et collective : classes et groupes sociaux, problèmes de représentation politique, place de l’individu dans le groupe...
Identités ethniques, culturelles, linguistiques, nationales
Identité et études post-coloniales
Identités sexuelles, identités de genre
Identité des genres littéraires ou cinématographiques
Représentations et fictions d’identités dans l’art et les médias
Identité et identifications en psychanalyse


Modalités de participation
Les jeunes chercheurs-ses de toutes disciplines sont invité-e-s à soumettre une proposition en français de 300 mots maximum (pour une communication de 15 min) en remplissant le formulaire en ligne à l’adresse : http://tinyurl.com/colloque-identites avant le 30 juillet 2012
Les inscriptions pour assister au colloque ("attendance only") sont libres et gratuites et se font également à cette adresse jusqu’au 20 septembre : http://tinyurl.com/colloque-identites
Les notifications d’acceptation seront envoyées à la mi-septembre.
Comité scientifique et d’organisation constitué de jeunes chercheurs-ses des associations DiDocs, Les Cartésiens et BDP3 : Saliha Aklouf (doctorante en littérature, Sorbonne Nouvelle), Camille Bui (doctorante en études cinématographiques, Paris Diderot), Charlotte Caine (doctorante en génétique, Paris Diderot), Gwennaëlle Cariou (doctorante en civilisation américaine, Paris Diderot), Aude Chanson (doctorante en histoire africaine, Paris Diderot), Audrey Coiffi c (docteur en virologie, Paris Diderot), Aurélie Coubart (doctorante en psychologie, Paris Descartes), Ludovic Garattini (doctorant en Sciences de l’information et de la communication, Sorbonne Nouvelle), Mélanie Grué (doctorante en littérature américaine, Paris Diderot), Justine Marsolier (doctorante en génétique, Paris Diderot), Souhila Medjkane (Maître de conférence en biologie cellulaire, Paris Diderot), Léa Mestdagh (doctorante en sociologie, Sorbonne Nouvelle), Sandra Pineau (docteur en génétique, Paris Diderot).
Présentation des intervenants principaux :
Eve Brenel est maître de Conférence en anthropologie et sociologie à l’Université Paris III, Sorbonne Nouvelle, département de Médiation Culturelle - CERLIS. Docteur en sociologie de l’Université de Franche-Comté et docteur en anthropologie de l’Université de Grenade (Espagne). Elle travaille notamment sur la construction d’identités collectives comme processus relationnel.
Edgardo D. Carosella est un immunologiste français, Membre Correspondant de l’Académie des Sciences de l’Institut de France, est Directeur de Recherche au Commissariat à l’Energie Atomique et Chef du Service de Recherches en Hémato-Immunologie (DSV/C.E.A.), à l’Institut Universitaire d’Hématologie à l’Hôpital Saint-Louis. Il a notamment travaillé au côté de Jean Dausset dans l’étude des antigènes HLA.
Jean-François Dortier est sociologue. Il est fondateur et directeur de publication du magazine Sciences Humaines. Il est également éditeur des éditions Sciences Humaines et du magazine Le Cercle Psy. Il est également auteur de très nombreux articles de vulgarisation scientifique (sur les sciences cognitives, la philosophie, l’histoire des idées, la sociologie, etc.).
Axel Kahn est un scientifique, médecin généticien, et essayiste français. Directeur de recherche à l’INSERM et ancien directeur de l’Institut Cochin, il a été également le président de l’université Paris Descartes (2007-2011). Axel Kahn est surtout connu du grand public pour les travaux de vulgarisation scientifique qu’il développe depuis de nombreuses années ainsi que ses prises de positions sur des questions éthiques et philosophiques ayant trait à la médecine et aux biotechnologies, en particulier au clonage ou aux OGM. Il a en notamment travaillé au sein du Comité consultatif national d’éthique de 1992 à 2004.
Contact et informations :
colloque.identites chez gmail.com

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter