Arabie saoudite : décapitée pour sorcellerie

La Saoudienne Amina bint Abdul Halim bin Salem Nasser a été exécutée lundi 12 décembre 2011 dans la province d’Al Jawf, dans le nord du pays. Elle a été décapitée car reconnue coupable de « sorcellerie », fait qui n’est pourtant pas défini comme un crime en Arabie saoudite selon Amnesty International.

La décapitation d’une femme reconnue coupable de « sorcellerie » est révoltante et montre à quel point il est urgent d’arrêter les exécutions en Arabie saoudite, a déclaré Amnesty International lundi 12 décembre.

L’organisation ajoute que dans le pays, la peine capitale est appliquée à un grand nombre d’infractions allant du meurtre et du viol à des infractions telles que le blasphème, l’apostasie, la sorcellerie, l’adultère et les infractions à la législation sur les stupéfiants.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article de Amnesty International

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter