Attaques contre des femmes dans plusieurs villes d’Algérie

Les expéditions spectaculaires contre les femmes qui ont eu lieu en Algérie au début du mois de juillet 2011 se poursuivent. Des actes de violence sont, en effet, constamment signalés à travers toutes les régions du pays. Les femmes sont souvent lynchées, car accusées de prostitution.

Les derniers en date ont été enregistrés, début juillet, dans la wilaya de M’sila où des concitoyennes taxées de “mauvaises mœurs” ont subi des “actes de barbarie” perpétrés par des “hommes”. S’indignant du mal que subissent de nombreuses Algériennes “livrées à elles-mêmes”, Mme Dalila Djerbal, membre fondateur de l’Observatoire des violences contre les femmes (Ovif) décrie "l’absence de l’État" devant cette situation inquiétante.

Ci joint, une pièce jointe préparée par Béatrice Borghino, sur place en Algérie, d’une restitution de deux articles, émanant du même journal, El Watan, mais pas tout à fait avec le même contenu, à peu de jours d’écarts. Vous verrez que les réactions de lectrices/lecteurs ne sont pas de la même "tonalité"...
Face à l’idée que des femmes seules sont attaquées, de ce seul fait, les réactions sont très unanimement outrées.
Face au fait qu’apparemment, il s’agissait de prostitution, et de "tapageuses" de surcroît, les réactions sont plus que mitigées....

- Attaques contre les femmes en Algérie

***

La Conférence de presse de l’Observatoire contre les violences faites aux femmes qui a eu lieu le 20 juillet 2011, présente l’intérêt d’affirmer que nul n’a à se faire justice soi même. Des lois existent et c’est du domaine de la loi et donc de l’Etat, qu’il devrait s’agir.
Quant à la prostitution, elle est considérée par ce collectif (OVIF) comme une des violences faites aux femmes, violence qu’il s’agit d’endiguer au même titre que les autres.

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter