Bulletin Décembre 2012 : Féministe ou la vie à belle allure

Eh oui, l’année se termine déjà, comme elle a commencé, sur les chapeaux de roue ! Aux personnes qui s’ennuient dans leur travail ou dans leur vie en général, je dirais juste ceci : devenez féministe… vous ne vous ennuierez plus jamais, c’est une promesse !

Vous trouverez tous les jours des sujets de réflexion, des raisons d’envoyer des mails et SMS exaspérés, rectificatifs ou encourageants (selon) aux media, à l’équipe de direction de l’école de vos enfants, aux responsables du rayon jouet du supermarché, aux personnalités politiques, aux élu-e-s locaux. Vous plongerez dans la lecture d’articles passionnants qui vous éclaireront sur l’état du monde (parce que la condition des femmes dans le monde est un meilleur reflet de l’état de la planète que tous les PIB et CAC40 réunis) ; vous ferez des rencontres surprenantes avec des personnes formidables venues des quatre coins du globe, ou du bas de votre immeuble, désireuses de transformer la terre en un espace plus solidaire, plus juste, plus humain, moins violent, plus durable. De quoi vous occuper toute une vie ou vous en redonner une si elle vous échappe. Si vous êtes militant-e en plus d’assurer un travail salarié (s’il n’a pas a priori de lien avec l’égalité femmes-hommes, creusez un peu, vous allez trouver) et que vous maintenez un service syndical minimum (« care » oblige) auprès de votre famille (surtout si vous avez des enfants jeunes et/ou des parents âgés), vous serez comblé-e. Plus une minute d’ennui ! Et si, par bonheur, vous êtes aussi élu-e quelque part, alors là, palme d’or. Occupation des sols garantie à 200%. Si vous n’êtes pas féministe pur sang, mais que vous souhaitez « seulement » améliorer la condition des femmes parce que le PIB s’en portera mieux (entendu ce matin à la radio : si, en France, le taux d’activité des femmes était égal à celui des hommes – actuellement 66% pour les femmes et 77% pour les hommes, le PIB grimperait de 7% parce que les ménages auraient plus de moyens pour consommer, et la demande de garde d’enfants augmenterait, créant ainsi des emplois !) – bref, même si votre objectif égalitaire est purement utilitaire, vous aurez du pain sur la planche (mais venez suivre une de nos formations quand même).

Bref, le féminisme est un anti-dépresseur puissant, en plus de toutes ses vertus humaines et émancipatrices. Aucun effet pervers, pas d’effet de serre (au contraire, nous essayons de tout désserrer : les budgets, les mentalités, les stéréotypes), que des retombées positives. Et puis, les inégalités sont un « marché » en perpétuelle expansion. Si des emplois rémunérés étaient crées pour tous-tes les féministes sans emploi et/ou bénévoles (par défaut, les fonds étant si difficiles à trouver pour ce travail pourtant si fondamental), les PIB feraient des bonds… et nos sociétés avec !

Cette année, la France a avancé sur l’égalité enter les femmes et les hommes, le Mali recule, la Tunisie hésite, la Turquie essaie d’abolir l’avortement et les femmes disent NON, la RDC bascule à nouveau dans les violences… Demain, ce sera peut-être le contraire. Rien n’est jamais acquis pour les hommes et les femmes, ni leurs droits ni leurs devoirs, encore moins les responsabilités de leurs gouvernements. Notre vigilance et notre militance doivent rester éveillées en permanence.

Aussi, pour terminer l’année en accord avec nos convictions profondes, nous avons préparé un FOCUS GENRE sur le thème de la macroéconomie, afin de remettre quelques pendules à l’heure sur la responsabilité des politiques globalisées et globalisantes face aux inégalités de genre et au non-respect des droits des femmes, pour reparler du commerce international, du travail invisible des femmes, de l’informalité de l’emploi et pointer à nouveau des pistes pour continuer d’avancer. Ce n’est pas le cadeau de fin d’année idéal sans doute, mais si vous avez encore un petit trou dans votre emploi du temps, lisez-le, ça ne peut pas vous faire de mal ! N’hésitez-pas à nous faire part de vos commentaires, nous prendrons le temps d’y répondre, promis.

Nous vous souhaitons à toutes et à tous de belles fêtes de fin d’année. Vivement 2013, Genre en Action aura 10 ans, on ne va pas s’ennuyer !

Claudy Vouhé
Présidente Genre en Action

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter