Bulletin janvier/février 2011 : Passer la main …

Cela fait exactement 6 ans que j’ai pris la coordination du réseau Genre en Action et pour différentes raisons, il est aujourd’hui temps de passer la main. Petit coup d’œil en arrière, pour mieux aller de l’avant …

Si je devais résumer, je dirais qu’un réseau est une matière vivante. C’est une bête à mille têtes qui ne regardent pas toujours dans la même direction mais dont il faut bouger le corps en masse (critique) pour que son poids pèse. Coordonner un réseau international de 3000 membres, c’est avoir les doigts perpétuellement dans la prise pour savoir d’où viennent les courants, en sentir les variations, détecter le positif et le négatif, et transformer toute cette énergie en force motrice … tout en résistant au choc et aux mauvaises ondes. C’est une tâche forcément solitaire et solidaire.

Longtemps seule salariée du réseau (à mi temps), j’ai organisé mon travail de coordinatrice autour de mes autres activités professionnelles. Seule la préparation du bulletin mensuel était programmée régulièrement et incontournable. Le grand défi, c’était l’éditorial. Sans expérience journalistique aucune, il m’a fallu, mois après mois, affronter cet exercice tendu entre la peur de la page blanche et cette possibilité incroyable de dire ce que j’avais sur le cœur, de partager des expériences ou des faits marquants, de faire passer des choses qui me semblaient importantes … à 3000 personnes. Dans ces éditos, parfois soupapes pour les « coups de gueule », parfois tentatives de mettre en mots les malaises ressentis, j’ai essayé, à ma mesure, d’apporter des petites pierres à l’édifice de l’égalité femmes-hommes bâtie contre vents et marées par Genre en Action, ses membres et ses partenaires. J’en garde le goût d’écrire autre chose que des rapports d’évaluation ou de recherche, et l’envie d’encourager toutes celles et ceux qui veulent faire avancer l’égalité à créer, inventer, envahir tous les médias possibles pour que leurs mots et maux soient entendus.

Et puis, il y a eu les rencontres fascinantes que j’ai pu faire grâce à ma fonction et dont certaines m’ont marquées pour la vie. Des femmes surtout mais aussi quelques hommes, des militantes féministes surtout, mais aussi des agents d’administrations et d’organisations internationales, des expert-es, des universitaires, des jeunes et des moins jeunes. Des personnes croisé-es virtuellement ou en chair et en os, avec toute la diversité et la richesse de leurs expériences et de leurs activités, et qui m’ont donné de l’inspiration et de l’énergie pour affronter aussi les côtés moins agréables de mon rôle, comme se heurter à la langue de bois et lutter contre les tentatives d’instrumentalisation de certains interlocuteurs politiques ou, sur un tout autre plan, se conformer aux règles de l’administration publique française, …

Les deux dernières années ont été particulièrement foisonnantes : la création de l’association Genre en Action, de nouveaux projets, de nouveaux partenariats, de nouvelles collègues … Je pars sur l’aboutissement d’un des grands chantiers des dernières années : notre nouveau site qui vient tout juste d’être mis en ligne – allez voir : www.genreenaction.net. Fruit d’un énorme travail collectif (merci beaucoup à toutes celles qui y ont œuvré et aussi plus particulièrement à celui qui est toujours resté zen, notre génial développeur), nous espérons qu’il vous donnera encore plus facilement accès à toute la richesse de Genre en Action. Pour cela, vous recevrez un mail dans les prochains jours pour vous présenter les nouvelles fonctionnalités du site. En attendant, il reste des petites finitions à parfaire, comme toujours dans ces phases de passation entre le vieux et le neuf… Et dans la foulée, ce bulletin change aussi de « look » dans l’objectif qu’il sera plus utile à vous toutes et tous. Si vous avez des commentaires à faire sur ce nouveau site ou des problèmes à signaler, merci d’écrire à coordination chez genreenaction.net.

En tant que coordinatrice, les nuits ont souvent été courtes, mais il n’y a pas eu de temps perdu ! 6 années très riches et diversifiées, souvent passionnantes. Il est l’heure de passer la main. A Genre en Action, remettre les clefs se fait dans la joie et la bonne humeur ! Je pars confiante, d’autant que la relève est déjà là en la personne de Marie Devers, secondée par beaucoup d’autres. Une équipe plus jeune, dynamique, qui travaille en étroite collaboration avec l’association Genre en Action. Et puis, contrairement à d’autres exemples contemporains de passations, je resterai présente, impliquée encore, autrement.

Ce n’est donc qu’un au revoir. Merci de vos nombreux encouragements au fil des mois, années. Tous mes meilleurs vœux à Marie (qui revient tout juste du FSM de Dakar comme vous allez voir sur le site - http://www.genreenaction.net/spip.php?article8130 - un bilan suivra prochainement) et à toutes celles et ceux qui continueront à faire avancer GeA !

Elisabeth Hofmann
(EX-coordinatrice)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter