Bulletin n°9 - Réseau : le genre est-il en action ? (mai 2009)

Ce bulletin n°9 parait à un moment tout particulier de la vie du Réseau : 6 années de recherches, une notoriété qui n’est plus à démontrer, une expertise exigeante, un réseau qui s’étend aux quatre coins du monde... Quel bilan peut-on dresser de la dynamique, des échanges et des synergies existantes ?

Assurer une veille politique,
créer des synergies
pour plus de plaidoyer,
favoriser les échanges, débattre,
capitaliser les pratiques, conseiller,
renforcer les capacités,
développer des outils…
vers un autre développement ?

Genre en Action déploie depuis six ans un arsenal d’outils, alliant recherche
et formation, plaidoyer politique et communication, qui ne laissent pas ses
membres en reste. Même si les échos du Sud diffèrent de ceux de France, par leur
engagement transnational, versus approche institutionnelle, il s’impose comme
une plateforme politique, avec une autre vision du genre et du développement.

L’édito de la coordinatrice

En le faisant vivre tous les
jours, je me réjouis toujours de
vos mails et des propositions
de textes. Mais à vous lire, je
suis parfois freinée dans mes
ardeurs à vouloir donner une
voix à tou-tes. Pourquoi la victimisation
des femmes l’emporte-
t-elle trop souvent sur
la valorisation des actrices ?
Pourquoi la « complémentarité
 » entre femmes et hommes
est-elle encore tant évoquée,
défendue ?

Je crains que les
inégalités s’en trouvent davantage
entérinées que combattues.
Parfois, le refus de publier
s’impose. Dois-je tolérer des
textes évoquant l’homosexualité
comme une pathologie au
sein d’un réseau qui est censé
partager l’idéal d’un égal
accès aux droits pour tout-es ?

D’autres thèmes prêtent d’emblée
à controverse, et j’en fais
très volontiers écho. La prostitution
en est un bon exemple.
Sur ce site, se côtoient des
propos abolitionnistes comme
des revendications des travailleuses
du sexe. De quoi nourrir
les débats et les réflexions,
ici et ailleurs.

En réalité, la question qui se
pose est celle du rôle du
réseau. Doit-il respecter tous
les points de vue des membres
ou défendre la « vraie » vision
du genre ? D’ailleurs en existet-
il une seule ? Doit-il faire de
la pédagogie, interpeller, censurer,
sur la base d’une vision
du genre qui serait hautement
politique, voire subversive ?
Comment concilier mes inlassables
sollicitations avec mes
scrupules à publier des avis
que je ne partage pas ?

Vos contributions sont peu
nombreuses. La majorité des
internautes picorent les articles
en ligne, se servent à leur
guise comme dans un libre service,
sans penser à alimenter
aussi cette source précieuse.
Mais est-ce une raison
de s’inquiéter ? L’heure n’est
plus à démontrer que ce site
est largement visité et utilisé,
les statistiques de fréquentation
toujours en hausse.

Imaginons un échange toujours
plus vif sur les forums,
des envois d’articles soutenus
ou encore des pistes de contenus,
une réactivité accrue aux
sollicitations que je lance, des
appels à initiatives, des propositions
de partenariat, le
tout émanant directement des
membres…

La réalité est autre, mais je
n’oublie pas les deux mille visiteur-
es régulier-es que vous
êtes, tou-tes très actif-ves sur
le genre, d’une manière ou
d’une autre, partout où vous
êtes, aux quatre coins du
monde. Et j’aime à imaginer
que c’est peut-être grâce au
réseau et à la « consomm’action
 » que vous en faites.


***

Pour lire le bulletin bilan, veuillez le télécharger : Réseau : le GENRE est-il en ACTION ?

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter