Bulletin septembre 2010 : Le Point sur le G

Nous attendons l’accouchement du Sommet de New York sur les OMD, qui sera sans surprise après l’échographie détaillée que nous ont livrée les organisations – dont notre réseau – qui se sont penchées sur le sujet depuis plusieurs mois. Des analyses, critiques et recommandations qui vont toutes dans le même sens.

L’état embryonnaire des OMD est inquiétant : le rythme politique est lent, le pouls financier est faible, la vision n’est pas développée, les membres ne sont pas formés et les cellules ne sont pas connectées. La montagne OMD risque fort d’accoucher d’une souris en 2015 si aucune mesure n’est prise. Pourtant, la gestation dure depuis 10 ans. Si des femmes dominaient le processus, il y a fort à parier qu’elles auraient accélérer l’arrivée de l’heureux évènement !

L’envoi de notre communiqué nous a valu quelques retours de mail : que signifie OMD ? A bien y réfléchir, sans doute devrions-nous rebaptiser ces Objectifs du Millénaire pour le Développement ? Quelque chose comme : « Oublis Majeurs » ou « Obligations Minimales » des Décideurs. On pourrait aussi leur donner une dimension plus spirituelle en évoquant le mantra OM des yogistes … OM pour le développement … Un peu d’élévation de nos décideurs au-dessus des sempiternelles excuses de « la crise » ne nous ferait pas de mal !

A New York, l’heure est à l’innovation. Comment trouver les fonds ? La France a proposé une taxation sur les transactions financières … (je me demande si cette goutte d’eau pourra aussi renflouer les retraites des femmes françaises et les caisses du planning familial à l’abandon sur les bancs publics ?). L’innovation - lexicale du moins - fait partie du « monde du développement » qui, cycliquement, se dote de nouveaux sigles et acronymes énigmatiques pour le commun des mortels, supposé en être le bénéficiaire pourtant, surtout s’il est une femme rurale pauvre. Les DSRP (Document de Stratégies pour la Réduction de la Pauvreté) ou CSLP (Cadre stratégique de Lutte contre la Pauvreté) des années 80 ont fait les frais de la nouveauté et ont été retrouvés maintes fois traduits en « Document de Réduction de la Stratégie de la Pauvreté ». Pas si faux ! Voici maintenant la Gestion Axée sur les Résultats – GAR – , une approche qui devrait nous aider à atteindre les résultats fixés par les OMD. Mais comme pour les OMD, le G du genre n’a pas fait partie du sigle de départ. Il nous faut donc courir après les instruments de la GAR pour les « genrer » ! Comme les DSRP, les OMD, les NMAD (oh pardon, les Nouvelles Modalités d’Aide au Développement !).

Puisque le G de genre est oublié systématiquement, prenons les devants et innovons … lançons la Gestion Axée sur le Genre … GAG ! Bof … Tentons une Gestion Axée sur les Libertés, l’Equité, la Responsabilité et l’Egalité … Pas mal ça, mais hum, le sigle n’augure rien de bon !

Plus sérieusement …

Deux coups de chapeau parmi d’autres : pour la nomination de Michèle Bachelet à la tête de la nouvelle entité ONU Femmes et pour le OUI de la Turquie qui ouvre la possibilité de réviser l’article 10 de la constitution qui prévoit l’égalité des hommes et des femmes (même s’il ouvre d’autres brèches moins réjouissantes).

Quelques RV aussi …

La journée mondiale de la contraception, qui se célèbrera le 26 septembre
La Marche Mondiale contre les violences et la pauvreté qui arrivera le 17 Octobre en RDC
Les Québécoises qui feront du bruit dans les rues, la nuit, le 24 septembre
La mobilisation contre la lapidation de Sakineh en Iran
La lutte contre les régressions misogynes en France
La défense des retraites sapées des femmes en France

Et bien d’autres sur le site !

Portez-vous bien

Claudy Vouhé
(Présidente de l’association Genre en Action)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter