CADTM - « Les femmes sont les véritables créancières de la dette publique »

Christine Vanden Daelen a écrit en novembre 2011 pour le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM), un article qui cible les impacts des mesures d’austérité sur les femmes en Europe. La généralisation de ces mesures comme la baisse des revenus, des salaires, des retraites, la précarisation de l’emploi féminin, la casse de la protection sociale, fait des femmes « les véritables créancières de la dette publique ».

Tour d’horizon européen des régressions sociales imposées aux femmes au nom de la dette.

Parmi les principales mesures concoctées pour les gouvernements d’Europe, placés sous la tutelle ou la forte influence du FMI et des institutions européennes, figurent en bonne place : une baisse généralisée des salaires et des retraites, la casse de la protection sociale, la destruction des services publics, la remise en cause du droit du travail et l’augmentation de la fiscalité sur la consommation. Toutes ces politiques sanctionnent à terme, l’émancipation des femmes en Europe.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger l’article "Les femmes sont les véritables créancières de la dette publique"

***

Source : CADTM

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter