CARE au Maroc : la scolarisation des filles passe par l’accès à l’eau

L’association de Solidarité Internationale CARE oeuvre à travers des projets d’urgence et de développement dans près de 70 pays en Afrique, en Asie, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est. Leur communiqué de presse apporte un éclairage en réponse au problème d’accès à l’eau dans les écoles rurales et à la contribution donnée pour lutter contre la déscolarisation dans trois grandes régions du Maroc : le Grand Casablanca, l’Oriental au nord-est du pays et El Haouz au sud-est de Marrakech.

La grande majorité des écoles primaires rurales marocaines souffrent
de conditions d’hygiène et de salubrité très dégradées, perturbant la
situation sanitaire des enfants et le déroulement de leur scolarité.
Les filles sont pénalisées au point que leurs familles hésitent à les
envoyer à l’école dès qu’elles atteignent la préadolescence.

***

Pour en savoir plus sur le contexte, la population concernée, les activités et les résultats obtenus, vous pouvez consulter et télécharger : le communiqué de presse de CARE

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter