Cameroun : le pouvoir économique des femmes, un « chantier tellement vaste »

Contribuer à l’amélioration des conditions socioéconomiques et culturelles des femmes et des filles au Cameroun : c’est la mission que s’est fixé le CEFAP-Ladies Circle, qui vise l’autonomisation de ses bénéficiaires. Toutefois, les contraintes sont nombreuses, et à l’image des blocages que rencontrent de nombreuses organisations de la société civile : accès aux financements, inégalités sociales, politiques figées...
Entretien avec Anne Pélagie Yotchou Tzudjom, coordonnatrice du CEFAP - Ladies Circle.

« Les violences faites aux femmes et aux filles, les discriminations, les inégalités et la marginalisation basée sur le genre s’arrêteront le jour où toutes les femmes de la planète, où qu’elles se trouvent, seront autonomes, aptes à se prendre en charge elles-mêmes et surtout prêtes à défendre leurs intérêts et à briser le silence. »

Anne Pélagie Yotchou Tzudjom, coordonnatrice du CEFAP - Ladies Circle, est experte en justice transitionnelle, informaticienne et membre de Genre en Action. Propos recueillis par Claudy Vouhé, présidente de Genre en Action.

Consultez et téléchargez l’interview :

PDF - 521.5 ko
Cameroun - Le pouvoir économique des femmes - Altermondes 06.2012

***

Pour en savoir plus :

CEFAP - Ladies Circle
BP 35303,
Yaoundé
Cameroun
Mail : womenforumcameroon chez yahoo.com

Cet interview est paru dans le numéro 30 d’Altermondes, juin 2012.

Présentation de l’Altermondes n°30 - juin 2012

Rio +20 : A quand le développement durable ?

Du 20 au 22 juin, les Etats se réuniront à Rio de Janeiro pour une grande conférence sur le développement durable. Vingt ans après le Sommet de la Terre. Dans un contexte de crise profonde, aux dimensions multiples (politique, économique, sociale, écologique, etc.), les chefs d’Etat et de gouvernement sont attendus au chevet de la planète. Sauront-ils amorcer le tournant dont l’humanité a besoin pour réinventer son avenir ?

Le monde n’a pas besoin d’un sommet vide. Ce dossier fait le point et s’interroge sur la face cachée de l’économie verte, la marchandisation de la nature, et surtout la place des sociétés civiles dans les enjeux internationaux.


Dossier réalisé en partenariat avec l’Aitec, l’Association 4D, Attac, la CGT, le Collectif Rio+20, le CRID et Les Petits débrouillards.

Pour en savoir plus :

Visitez le site d’Altermondes, revue de la solidarité internationale

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter