Carrières scientifiques et femmes

Etude comparative de différents pays européens sur l’enseignement
supérieur et la recherche.

Introduction

Parmi les missions confiées à l’Inspection générale de l’administration de l’éducation
nationale et de la recherche (IGAENR), dans le cadre du programme annuel 2003-2004
relatif à la recherche 1 , figure "le statut des chercheurs". La lettre de mission précise :
"[…] il s’agira de regarder Vous aurez à procéder à une étude comparative des solutions adoptées dans
différents pays européens".

Une mission en cohérence avec le suivi du 6ème PCRDT
Ainsi définie cette mission est en cohérence avec celle qui concerne le suivi permanent du
6 ème programme-cadre européen de recherche et de développement technologique et, plus
généralement, avec la réflexion entreprise au sein du groupe thématique Recherche de
l’IGAENR sur la contribution apportée par la France à l’édification de l’espace européen de la
recherche. A ce titre elle prolonge l’enquête confiée à l’inspection dès septembre 2002 sur la
préparation et la mise en °uvre du 6 ème PCRDT 2 .

Toutefois la présente mission de l’inspection générale, telle qu’elle est définie, a sa spécificité :
en premier lieu sa légitimité repose sur une analyse comparative de certaines pratiques
relatives à la gestion des ressources humaine dans plusieurs États membres de l’Union
européenne ; ensuite et plus globalement, elle ne peut se soustraire au contexte marqué par
deux types de débat :

- en premier lieu, la thématique relative aux carrières scientifiques qui fait l’objet d’une
réflexion commune au sein des États membres de l’Union européenne, dans la mesure où il
apparaît clairement que la gestion des ressources humaines est au centre de la réalisation des
objectifs de Lisbonne (2000) et de Barcelone (2002) pour la recherche et qu’elle est intégrée
aux prolongements du processus de Bologne (1999) pour l’enseignement supérieur ;

- en second lieu, le débat d’idées en France sur l’appareil national de recherche et
d’enseignement supérieur, auquel participent de nombreux acteurs scientifiques, représentant
les institutions ou les groupements dont ils relèvent, ou s’exprimant à titre personnel. Ajoutons
que ce débat est l’occasion de contributions multiples dont certaines visent clairement les
ambitions européennes, d’autres, la préparation du projet de loi sur l’orientation et la
programmation de la recherche, dont l’adoption est attendue à la fin du premier semestre de
l’année 2005.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le document carrières scientifiques et femmes

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter