Colloque : Le genre dans un contexte de crises économiques aggravées

Ce Colloque organisée par la Société́ suisse d’Études Genre présente un panorama systémique des crises économiques, sociales et environnementales qui se succèdent actuellement, conduisant un premier état des lieux de ces processus et leur signification pour le genre et les rapports de genre. Le colloque invite les chercheu∙e∙s à présenter des travaux élaborés selon plusieurs axes pour apporter une discussion constructive et critique. Fin d’envoi de proposition 16 Avril 2012.

A l’heure actuelle, les crises économiques se succèdent à un rythme toujours croissant : crises bancaire, financière, alimentaire, ainsi que des subprimes, de l’euro, de la dette, des exportations. Elles sont les signes et les manifestations d’une crise systémique du capitaliste profondément enracinée qui affecte non seulement la périphérie, les pays du Sud dans leur globalité́ mais, au plus tard depuis 2008, également, et définitivement, les sociétés occidentales.

On attend de la classe politique qu’elle prenne des mesures contre cette évolution alarmante ; dans le même temps, les dynamiques économiques se dérobent à toute tentatives politiques de pilotage et de régulation, plus précisément, elles les suppriment consciemment. Les phénomènes de crise économique sont portés et amplifiés par des crises écologiques sur lesquelles le politique n’a qu’à peine plus de possibilités d’action, ce qui renforce encore la crise politique. Dans une grande partie du monde, ces processus ont amené́ un renforcement des réactions sociales, une hausse des inégalités et une augmentation des tensions sociales et des protestations.
Ces transformations, dramatiques, affectent également le genre et les rapports de genre. Les processus de déstructuration économique, avec leurs conséquences d’une part sur le travail qu’il soit ou non rémunéré́, d’autre part sur les budgets publics, amènent à une reconfiguration entre et au sein des sexes. Certaines voix se sont enlevées dans les Études Genre, en particulier dans la recherche féministe en économie, pour les mettre en évidence. La manière dont toutes ces évolutions peuvent être décrites dans une perspective de genre n’en est qu’au début des investigations et à sa conceptualisation.
Avec son colloque 2012, la SSEG souhaite créer une plateforme pour un premier état des lieux élargi de ces processus de déstructuration économiques et leur signification pour le genre et les rapports de genre et ainsi apporter une contribution à une discussion constructive et à une évaluation critique. Elle invite les chercheu∙e∙s à présenter des travaux élaborés selon plusieurs axes.

Les thèmes suivants seront examinés sous la perspective du genre :
1. Notion de crise, concept de précarisation, théories du capitalisme et du genre, approches théoriques
2. Participation au marché du travail, conditions de travail, revenus, précarité, pauvreté
3. Économie du care, travail non‐ rémunéré, love labour, travail rémunéré dans le care, travail du sexe
4. Politiques de la crise et crise de la politique, transformation de l’Etat social et de l’Etat‐providence, politique migratoire
5. Profit, richesse, secteur de la finance
6. Économisation du cadre de vie (Lebenswelt) : expansion des logiques de consommation, financiarisation des corps et des sentiments, sexualisation/sexualité
7. Populisme et extrémisme de droite : antiféminisme, sexisme, homophobie, racisme, hostilité envers l’Islam.

Modalités de soumission :
Langues du colloque : allemand, français, anglais ; il est possible de répondre à l’appel dans ces trois langues. Longueur : au maximum une page (soit environ 400 mots ou 3000 signes, espaces non compris)
A faire parvenir à Elijah Strub, elijah.strub chez izfg.unibe.ch jusqu’au 16.04.2012

***

Pour en savoir plus :
Informations complémentaires auprès de Lilian Fankhauser

www.gendercampus.ch/d/sggf/10/03/default.aspx

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter