Colloque international « Genre et agriculture familiale et paysanne – Regards nord-sud », Débats entre mondes académique, du développement et de la formation

Du 22 au 24 mai 2012, Genre en Action, l’UMR Dynamiques Rurales, ENFA (Toulouse) et l’UMR CNRS 5600, « Environnement, ville, société » (Lyon) organisent un colloque international intitulé « Genre et agriculture familiale et paysanne, regards nord-sud », Débats entre mondes académique, du développement et de la formation. Pays du nord, pays du sud, des
interconnaissances aux intercompréhensions
pour de meilleures
interactions comme construction
d’une intelligence collective et
connective pour l’action.

Le colloque interroge les innovations
organisationnelles et les
changements induits dans les
formes d’organisation sociale
entre l’exploitation agricole, le territoire
et la famille :
- installation des
femmes comme chefs d’exploitations,
- 
diversités des formes d’organisations
collectives,
- effets des
fortes mobilités spatiales (plus particulièrement
au sud) sur la gestion
des exploitations,
- articulation
entre agriculture vivrière, agricultures
alternatives et marchande.

Le colloque discute des rôles socialement
construits sur la
construction des savoirs, des
compétences, des engagements.

Il propose de questionner la construction
sociale des ressources et leur
insertion dans les rapports sociaux
de genre et de génération.

L’objectif est de comprendre comment
les rapports à ces ressources
permettent de lire la
dynamique des rapports de genre
au niveau des unités familiales et
de la vie sociale locale. La question
des formations comme leviers
de développement sera présente
dans les échanges à propos de
chacune des thématiques.

Les inégalités de genre dans le
secteur de l’agriculture ne sont
pas toutes (re)connues, mesurées,
publiées. Au sud, la pauvreté
de nombreuses paysannes
est rarement analysée comme résultat
d’un processus où les rapports
de genre sont parmi les
facteurs déterminants. La question
de la mesure des inégalités
est donc particulièrement complexe.
Elle s’impose comme préalable
à l’élaboration des politiques
ou d’actions correctrices ou compensatrices
comme à la prise de
conscience et aux revendications
des femmes elles-mêmes.

Au
nord, même si les femmes occupent
des places connues et reconnues
(surtout dans l’espace
privé), l’agriculture demeure principalement
un monde masculin.

Le colloque analyse aussi les impacts
locaux des politiques agricoles
et environnementales.
Les interactions entre dynamiques
territoriales et alimentaires
conditionnent fortement l’évolution
des sociétés rurales. Les questions
de patrimonialisation des
ressources, de répartition entre
les différents acteurs dans les
chaînes de valeur, de santé des
consommateurs et d’évolution
des cultures alimentaires sont autant
de thèmes qui sont aujourd’hui
explorés. La recherche
émergente sur les systèmes alimentaires
territorialisés a commencé
à interroger aussi bien les
formes de la production que celles
de la consommation.

Le colloque
propose une réflexion, centrée sur
l’approche genre, sur les nouvelles
formes de la production en
agriculture générées par la vente
directe, en circuits courts ou de
proximité, la constitution de systèmes
alimentaires territorialisés,
et les nouvelles fonctions des territoires
ruraux mais aussi les nouvelles
formes de consommation.

Pays du nord, pays du sud, des
interconnaissances aux intercompréhensions
pour de meilleures
interactions comme construction
d’une intelligence collective et
connective pour l’action
 : le colloque
montrera que les rapports
de genre ont une place centrale
dans les permanences ou les
transformations à l’oeuvre dans
les sociétés. L’enjeu de la rencontre
est aussi un dialogue fructueux
entre la recherche, la formation et
l’action
.

Comité scientifique

Elsa Almeida, géographe, El Colegio de Michoacán A,C./CEMCA, Mexique
Alexis Annes, sociologue, EI Purpan
Alain Bonnassieux, sociologue, Dynamiques Rurales
Anne-Marie Devreux, sociologue, CRESPPA-Cultures
et Sociétés Urbaines, RTP Genre, CNRS
Jules Falquet, sociologue, Cedref
Nehara Feldman, anthropologue
Elisabeth Hoffmann, économiste, LAM/IEP et Genre en Action, Bordeaux
Jean Pascal Fontorbes, audio visuel, Dynamiques Rurales
Isabelle Guérin, économiste, IRD, IEDESS
Sylvie Guillerme, géographe, Géode, CNRS
Alain Maragnani, ingienierie formation et coopération internationale
Marie Monimart, sociologue, IIED, Londres
Janet Momsen, géographe, UK
Marie-Françoise Moos, neuro-biologiste, INCI, RTP Genre, CNRS
Carine Pionetti, consultante, France
Jeannine Ramarokoto Raoelimiadana, consultante formatrice, Madagascar
Magalie Saussey, socio-économiste, IEDESS
Marie Lise Semblat, géographe, DIU, Paris 3 et 6, Aster-International
Jean Michel Sourisseau, économiste, Cirad, Montpellier
Marie Dominique de Suremain, ENDA
Pauline Texier, géographe, EVS, Lyon 3
Christine Verschuur, sociologue, IHEID, Genève
Claudy Vouhé, consultante formatrice, Genre en Action

Traduction des trois journées (français, anglais, espagnol) assurée par des
interprètes de l’AIIC avec l’aide du Cetim de l’UTM.

***

Pour en savoir plus :

Télécharger le programme du colloque et la présentation du colloque en bas de page

Pour participer

Inscrivez-vous en ligne !


Institutions organisatrices

UMR Dynamiques Rurales, ENFA, Toulouse
UMR CNRS 5600, « Environnement, ville, société », Lyon,
Association « Genre en Action », Bordeaux

Responsables
Hélène Guetat-Bernard, Lyon 3
Anne Marie Granié, ENFA

Lieu
Université Toulouse le Mirail et ENFA
22-25 mai 2012

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter