Communiqué des camarades tunisiennes en situation difficile

Dans une période de répression accélérée de la part du régime de Ben Ali (voir l’affaire Taoufik Ben Brik, qui mobilise beaucoup en France), l’ATFD comme toujours est au centre aussi des harcèlements.
Le communiqué de la présidente de l’ATFD fait état des préjudices moraux subis, la contraignant à la censure vis à vis de leur liberté d’association.

Le présent communiqué rédigé par l’ATFD (Association Tunisienne des Femmes Démocrates) et transmit par le réseau IPAM (Initiatives Pour un Autre Monde), a eu quelques difficultés à sortir du territoire tunisien. Dans une période de répression accélérée de la part du régime de Ben Ali (voir l’affaire Taoufik Ben Brik, qui mobilise beaucoup en France), l’ATFD comme toujours est au centre aussi des harcèlements.
Le communiqué de la présidente de l’ATFD fait état des préjudices moraux subis, la contraignant à la censure vis à vis de leur liberté d’association.

L’Association Tunisienne des Femmes Démocrates est en effet une des quelques associations clés de la société civile indépendante et démocratique tunisienne, elle abrite en outre régulièrement des réunions de l’opposition démocratique (journalistes, droits humains, droits sociaux...) et est de ce fait dans la ligne de mire du régime.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le communiqué de l’ATFD

***

Source : IPAM

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter