Conflits, crises et renouveau : changements au fil des générations ». Rapport de l’UNFPA 2010

10 ans après l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations
Unies d’une résolution visant à combattre les violences faites aux femmes durant
les conflits et réaffirmant le rôle essentiel des femmes dans la prévention et le
règlement des conflits et dans la consolidation de la paix, ce rapport présente ce
que le monde a fait en l’espace d’une décennie. Il partage des expériences
humaines qui ont permis à des pays de se reconstruire après un conflit ou une
catastrophe naturelle.

Les femmes font rarement la guerre, mais elles en subissent trop souvent les conséquences les plus graves. La violence sexiste, y inclus le viol, est une arme de guerre ignominieuse et de plus en plus fréquemment utilisée, dont les effets s’étendent au-delà des victimes immédiates pour exercer des ravages insidieux qui déchirent les familles et détruisent la société pendant plusieurs générations.

Les conflits actuels ne consistent plus en des affrontements de soldats en batailles rangées de part et d’autre des frontières nationales mais bien plus souvent en des actions de combattants qui, au sein d’un même pays, visent à prendre le pouvoir et pour lesquels tous les moyens sont bons pour briser la volonté des civils, femmes, filles, hommes et garçons, physiquement et psychologiquement ainsi que sur le plan économique et social.

Dans beaucoup des conflits actuels, les femmes se voient dépossédées de tout pouvoir par le viol ou la menace de viol ainsi que par l’infection par le VIH, les traumatismes et les incapacités qui en résultent. Les filles sont privées de leurs droits lorsque les menaces de violence les empêchent de poursuivre leurs études, lorsqu’elles sont enlevées ou soumises à la traite des personnes, ou lorsque leur famille se désintègre ou est contrainte de fuir. Dans certains conflits, les hommes sont aussi victimes de la violence sexuelle. Quant aux garçons, ils sont parfois exploités ou recrutés de force en tant que combattants.
L’état de la population mondiale 2010 examine les effets des conflits et des crises humanitaires prolongées sur les femmes et les filles, ainsi que sur les hommes et les garçons ; il montre comment nombre de femmes et de jeunes ont vaincu des obstacles apparemment insurmontables et ont commencé à refaire leur vie et à jeter les fondations de la paix et de renouveau de leur société.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et élécharger le rapport « Etat de la population mondiale 2010. Conflits, crises et renouveau : changements au fil des générations »

***

Source : UNFPA

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter