Côte d’Ivoire : le rôle des femmes rurales pour l’autosuffisance alimentaire en riz

En 2008, le gouvernement ivoirien a lancé un programme d’urgence destiné à assurer l’autosuffsance alimentaire en riz au niveau national d’ici à 2012. En parallèle à cette décision, une organisation féminine d’ampleur nationale a décidé d’anticiper les résultats du programme en exécutant un projet de mise sur le marché d’un riz local à bas prix.

La Fédération nationale des coopératives de vivriers de Côte d’Ivoire (FENACOVICI), une grosse organisation féminine, a été créée en 2001. Elle est composée de plus de 50.000 membres, représentant environ 1.000 coopératives, principalement implantées dans l’ouest, le centre-ouest et le sud du pays.

L’objectif de ce "projet de production de riz local" est de réduire considérablement les importations de riz par le gouvernement, afin de soutenir et d’encourager les productrices locales dans leurs activités agricoles.

En mars 2007, ce pays d’Afrique de l’ouest, qui produisait 700.000 tonnes de riz par an, avait connu des manifestations de rue contre la vie chère à la suite de l’augmentation des prix de certaines denrées alimentaires, dont le riz : une denrée importée annuellement à hauteur de 150 milliards FCFA (environ 322,5 millions de dollars) par le pays.

***

Pour consulter l’article :
IPS - Les femmes rurales et l’autosuffisance alimentaire en riz
Abidjan.net - La FENACOVICI prépare un grand coup - Du riz « made in Côte d’Ivoire » bientôt sur le marché

Pour en savoir plus :
- Afrique subsaharienne : le soutien aux transformatrices de céréales locales
- Situation des droits des femmes et égalité des sexes en Afrique francophone
- Résistances des femmes des Suds à la mondialisation
- Bulletin n°7 - Genre et sécurité alimentaire : les inégalités face à la faim (juillet 2008)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter