Crise économique internationale : l’impact sur les femmes

La crise financière et économique pourrait faire perdre l’emploi à 22 millions de femmes dans le monde en 2009, a indiqué dimanche l’Union interparlementaire (UIP) en citant une estimation de l’Organisation internationale du travail (OIT).

L’UIP a donné des chiffres sur l’emploi des femmes à l’occasion d’une réunion des femmes parlementaires sur les effects de la crise économique sur les femmes, dimanche à Addis-Abéba. La réunion a été tenue avant l’ouverture de la 120ème Assemblée de l’union.

En 2008, 6,3% des femmes ont perdu leur emploi, contre 5,9% pour les hommes. Parmi les 3 milliards de chômeurs, 1,2 milliard étaient femmes (40,4%).

Au total 18,3% des femmes étaient employées dans l’industrie ( 26,6% pour les hommes), tandis que 48,4% d’entre elles travaillaient dans l’agriculture (40,1% pour les hommes). En Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, plus de 60% des femmes travaillent dans l’agriculture.

A propos du revenu, les femmes gagnent moins que les hommes avec un décalage moyen de 15%.

Au cours de la réunion, les femmes parlementaires ont appelé les gouvernements à accorder l’importance à l’amélioration de la vie des femmes, qui sont généralement marginalisées et n’ont pas les même opportunités que les hommes.

La représentante chinoise Feng Shuping a expliqué aux participants que le gouvernement chinois coopère avec les entreprises pour améliorer la structure d’emploi des femmes. Dans les villes chinoises, 350 millions de femmes travaillent et représentent 45% de la population active et 20% des chefs d’entreprises sont féminins, a-t-elle précisé.

Elle a indiqué que les gouvernements, en ce moment difficile, doivent renforcer la protection des droits des femmes, notamment dans le développement, l’emploi et la santé, leur assurant l’accès à la formation et à l’éducation.

Elle a souligné la nécessité d’augmenter la capacité des femmes pour qu’elles puissent éviter de se plonger dans la pauvreté, ce qui est très important pour maintenir la stabilité de la famille et de la société.


***

Sources : AWID

Pour en savoir plus :

WiLDAF-FeDDAF : Les femmes et les filles devront, une fois encore, payer l’addition

Banque mondiale : En Afrique, la pauvreté a un visage féminin

AWID : Les femmes et la crise économique – L’occasion de faire valoir une autre vision du monde ?

Social Watch : Crise financière mondiale - Rapport 2008 de Social Watch

AWID : La femme africaine, plus gravement touchée par la crise économique mondiale

***

Du 1er au 3 juin 2009 se tiendra la Conférence des Nations Unies sur la crise économique et financière mondiale et son impact sur le développement à New York aux Etats-Unis.

Pour accéder au programme : Conférence des Nations Unies sur la crise économique et financière mondiale et son impact sur le développement

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter