Déclaration des institutions de l’ONU contre la “préférence pour les fils”

Cinq institutions de l’ONU, à savoir l’OHCHR, l’UNFPA, l’UNICEF, ONU-Femmes et l’OMS, ont rendu publique une déclaration qui examine les données d’où découlent les causes, les conséquences et les enseignements tirés concernant la “préférence pour les fils” ou sélection prénatale en fonction du sexe, affectant particulièrement l’Asie. Ces institutions appellent les gouvernements et la société civile à réagir d’urgence face à ces pratiques de discrimination sexuelle et d’injustice sociale.

Genève, 14 juin 2011 – La sélection prénatale procédant d’un préjugé sexiste reflète et alimente une culture de discrimination et de violence, et il faut que tous les secteurs du gouvernement et de la société y réagissent d’urgence car c’est une question qui touche aux droits humains de la femme, ont souligné cinq institutions de l’ONU.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger le résumé de la déclaration

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter