Démocratie et égalité dans la région du MENA, ça discute fort !

Discuter les défis que doit affronter le féminisme dans la région du MENA (Moyen Afrique - Afrique du Nord) crée un débat des plus animés. Atiqa Belhacène, jeune féministe algérienne, nous livre ici une analyse engagée. A découvrir de toute urgence !

En dehors des sessions approfondies sur les droits des femmes et la transition vers la démocratie dans la région, la question fut vivement débattue durant la pause–café du premier jour du forum.

Certaines comme les Irakiennes estiment qu’on ne parle pas assez de l’expérience de leurs pays et que c’est cette marginalisation de beaucoup de luttes et de combats pour les droits des femmes dans la région et le désintéressement de ce que l’autre fait qui fait que, bien souvent malheureusement, le féminisme répète les mêmes erreurs commises auparavant et retombe dans les mêmes pièges . Beaucoup de participantes ont estimé que l’un des plus grands défis auxquels est confronté le féminisme dans la région est l’élaboration d’une stratégie de diffusion de l’information, de coordination, et d’organisation du mouvement pour constituer une force de proposition.

Les participantes estiment que face aux nouvelles tendances féministes notamment le féminisme islamiste dans la région, redéfinir le féminisme et l’unification de son concept devient un véritable enjeu et un défi à mener dés le moment présent. Elles proposent que des études et des recherches soient menées en profondeur pour démystifier ces nouvelles compréhensions de la lutte pour l’égalité et qu’un débat soit ouvert dans la toute la région avec toutes les tendances dans le but de préserver au féminisme son caractère humaniste et universel.

Les femmes insistent aussi sur la nécessité d’engager la lutte féministe dans l’engrenage des revendications sociales et de poser ses interrogations, dans leurs caractères essentiels, au premier plan de la lutte pour la démocratie dans la région. Pas de démocratie dans égalité, les participantes insistent dessus !

Par la même occasion, elles posent la problématique du discours féministe qui reste élitiste, hégémonique et très loin des besoins et des priorités des femmes dans la région et sont toutes unanimes à affirmer que le féminisme doit apprendre à descendre la rue et à adapter son discours au peuple dans toutes ses tranches. Ceci en prenant en compte les disparités et les différences entre les situations socioculturelles et politiques des femmes dans chaque région.

Egalité hommes-femmes dans la région du MENA, ça discute fort et ça continue jusqu’à la fin du forum !

A propos de l’auteure :

Atiqa Belhacène
Jeune féministe algérienne
Réseau Jeunes citoyens engagés citoyenneté, égalité, non-violence

A visiter : www.jcalgerie.org (site journalistes citoyens algériens)

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter