Des forces complexes se cachent derrière le voile

Aloysious Mowe, S.J., prêtre jésuite et spécialiste de l’islam, est chercheur et rédacteur au Centre d’études du Moyen-Orient en Malaisie. Il signe ici un papier sur l’amalgame trop rapide de la notion de séparation de l’Eglise et de l’Etat en France et aux Etats-Unis, qui induit de fait à condamner ou non le port du voile par les musulmanes.
Crédit photo : HUMANTHROPE Blog, http://www.blogg.org/blog-71934.html

A travers un bref retour historique sur les relations de ces deux nations à la religion, Aloysious Mowe, S.J. revient sur les fondements de l’acceptation ou non du port du voile.

L’auteur établit un parallèle entre les réalités à l’oeuvre en France et aux Etats-Unis et la situation en Malaisie, où les musulmans n’ont pas le droit de déterminer leur propre religion ou d’exercer leur liberté de conscience, et où les femmes sont contraintes de porter le voile sous peine de détention.

Le port du voile est alors une contrainte imposée par un Etat sous haute surveillance, sponsorisé par l’islam.

***

Pour consulter l’article :
Common Ground - Des forces complexes se cachent derrière le voile

Pour en savoir plus :
- Sans burqa, davantage de droits ?
- Vingt ans de combat contre le voile
- Virginité et burqa : des accommodements déraisonnables ?

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter