Election Présidentielle en Côte d’Ivoire : un vrai Genre en Action

Stéphane Beugre Zouankouan est expert en développement durable et spécialiste sur les questions de genre ainsi que membre de Genre en Action. Il nous livre ici un article relatif au Colloque International tenu a l’île Maurice dont la thématique portait sur "Genre et gouvernance". Il croise cet évènement à celui de la participation politique de la femme et à la notion de "genre et gouvernance" en Côte d’Ivoire, avec notamment la candidature de Jacqueline Oble à l’élection présidentielle 2010. Silué N ’Tchabétien Oumar, expert ivoirien et également membre du réseau revient quant à lui sur les résultats de la participation de Mme Oble.

Election Présidentielle en Côte d’Ivoire : un vrai Genre en Action.

En Novembre 2009 à l’île Maurice, un colloque international intitulé « Genre et gouvernance : l’égalité femmes-hommes dans la décentralisation administrative, la participation politique et l’éducation citoyenne » réunissait le réseau Genre en Action et divers autres partenaires.
A ce colloque qui réunissait soixante-dix femmes et hommes, féministes et / ou travaillant sur le genre et en provenance de 21 pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie, il était question de réfléchir sur le thème « genre et gouvernance » et voir quels sont les enjeux, quelles sont les expériences, et quelles sont les pistes d’actions.

En Octobre 2010, l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire compte au nombre des quatorze (14) candidats une femme et une « vraie » femme . Il s’agit de Jacqueline Oble. C’est véritablement la première fois qu’une femme et une « vraie » femme se trouve au rang des candidats à la présidentielle en Côte d’Ivoire. Et ce qui est remarquable, c’est que cela se fait surtout à une période aussi délicate et cruciale de la vie de ce pays. Un pays, qui depuis son indépendance n’a connu que des hommes sur sa scène politique en terme de gestion du pouvoir, en terme de gouvernance, en terme de magistrature suprême.
L’engagement de cette « vraie » femme dans la compétition à la magistrature suprême peut avoir plusieurs connotations. Ainsi, dans « une finalité de l’approche genre qui est d’établir des rapports sociaux égalitaires entre les deux sexes dans les sphères publique et privée » nous nous posons les questions suivantes : Est-ce une manière de dire que la gouvernance et notamment la « participation politique » ne sont pas seulement et simplement une affaire de pouvoir en Côte d’Ivoire ? Est-ce une manière de dire que la gouvernance n’est plus une affaire de politique politicienne en Côte d’Ivoire ? Est-ce une manière de dire que la gouvernance n’est plus seulement et simplement une affaire d’hommes en Cote d’Ivoire ? Est-ce une manière de dire et de démontrer qu’en terme de gouvernance, les femmes sont désormais concernées et impliquées en Cote d’Ivoire ?
D’autre part, s’est-elle inspirée des illustres cas du Genre en Action sur la scène politique et la gouvernance ailleurs dans le monde ? Les cas tels que la gouvernance du Liberia avec Ellen Johnson-Sirleaf, la gouvernance de l’Allemagne avec Angela Merkel, la participation politique d’Hillary Clinton ou encore la gouvernance du Chili avec la socialiste Michelle Bachelet...
Quelque soit la ou les raisons qui l’y ont poussée, une chose est désormais sûre et évidente. C’est qu’en terme de « genre et gouvernance » et surtout pour ce qui concerne le développement de son pays ; c’est une initiative à encourager et à soutenir pour plusieurs raisons (...)

- Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger l’article de Stéphane Beugre Zouankouan : Election Présidentielle en Côte d’Ivoire : un vrai Genre en Action

***
Présidentielles 2010 en Côte d’Ivoire : Jacqueline Lohouès-Oble ou la grande Marche des femmes.

Le conseil constitutionnel ivoirien a proclamé les résultats définitifs des élections
présidentielles du 31 octobre 2010 en Côte d’Ivoire le samedi 6 novembre. Par la voix de
son premier responsable il a validé les résultats provisoires déjà annoncés. Parmi les
nombreuses surprises apparues, on note le résultat plus qu’honorable de la seule femme
en lisse.

A l’image des autres candidats, Jacqueline Lohouès-Oble a parcouru villes et hameaux pour
exposer aux Ivoiriens son programme de gouvernement. A côté des tournées et des meetings,
elle s’est soumise à l’épreuve de l’entretien de 90 minutes sur les ondes synchronisées de la
radio et de la télévision avec des journalistes. Son programme de gouvernement est passé au
crible avec, en prime, le passif de son passage au Ministère de la justice.

- Consultez et téléchargez l’article de Silué N ’Tchabétien Oumar : Présidentielles 2010 en Côte d’Ivoire : Jacqueline Lohouès-Oble ou la grande Marche des femmes

P.-S.

Beugre Zouankouan Stéphane
Email : Steph_beugre chez yahoo.fr
Tel : +225 04 188 288
***
Silué N ’ Tchabétien Oumar
08 BP 67 CIDEX 02 Abidjan (Côte d’Ivoire)
Tel : +225 05 00 49 09

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter