Emploi des femmes : une crise peut en cacher une autre

Réalisé par l’Observatoire Français des Conjonctures économiques (OFCE), dans la revue électronique « Clair & net » en Mars 2010, cet article analyse, avec un an de recul, les effets de la récession sur l’emploi des hommes et des femmes pour constater que « la précarité et la pauvreté des femmes ont encore de mauvais jours devant elles ».

Au début de la récession, le chômage des femmes s’est accru moins vite que le chômage des hommes. Plusieurs explications étaient possibles : un simple décalage dans le temps, qui serait comblé dans la durée.

Ou bien l’effet d’une orientation sectorielle différenciée de l’emploi des hommes et des femmes, les premiers étant principalement occupés dans l’industrie, soumise aux licenciements les plus massifs, tandis que les secondes travaillent surtout dans les services, moins touchés par la crise.

Ou bien encore un ajustement par le sous-emploi, en particulier le développement du temps partiel.
Avec plus d’un an de recul, que peut-on diagnostiquer aujourd’hui et quelles ont été les évolutions récentes ?

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article sur le site de l’OFCE

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter