Être une femme dans le monde des hommes

Socialisation sportive et construction du genre

Souvent comparées à un « fief de la virilité »,
les pratiques sportives constituent un domaine social particulièrement
intéressant pour analyser la production/reproduction de différences perçues
comme naturelles entre les hommes et les femmes.

"Être une femme dans le monde des hommes.
Socialisation sportive et construction du genre", Christine MENNESSON
(sociologue, maître de conférence à l’Université Paul Sabatier de Toulouse,
membre du laboratoire de recherche « Sports, Organisations, Identités »),
chez L’Harmattan.

La question de l’évolution des normes de genre et des rapports sociaux de
sexe occupe une place centrale dans la transformation des modes de vie au
cours du vingtième siècle. Souvent comparées à un « fief de la virilité »,
les pratiques sportives constituent un domaine social particulièrement
intéressant pour analyser la production/reproduction de différences perçues
comme naturelles entre les hommes et les femmes. En même temps,
l’augmentation du nombre de sportives et l’entrée progressive des femmes
dans des sports dits masculins questionnent les définitions dominantes du
genre. Le monde sportif fonctionne ainsi comme un analyseur pertinent des
processus de construction du genre et des rapports sociaux de sexe dans les
sociétés contemporaines.
En faisant partager l’expérience singulière des footballeuses, boxeuses et
femmes haltérophiles de haut niveau, Christine Mennesson analyse les
conséquences de l’entrée de femmes dans des mondes traditionnellement
réservés aux hommes. L’appropriation de techniques corporelles « masculines
 » par les sportives questionne de fait les définitions traditionnelles des
catégories sexuées. Dans ces fiefs d’une masculinité virile et hégémonique,
les institutions sportives répondent à cette transgression en instaurant des
politiques « identitaires » conçues pour maintenir certaines distinctions
entre les sexes. A partir d’une enquête de terrain de longue durée, l’auteur
identifie les conditions sociales qui favorisent ces choix sportifs
improbables, et étudie comment les femmes gèrent les contradictions
produites par la poursuite d’une carrière sportive.
L’expérience
fondamentalement ambivalente des sportives les conduit-elles à questionner
la domination masculine et à faire évoluer les rapports sociaux de sexe dans
ces mondes d’hommes ? L’auteure répond en montrant comment la construction
du genre dans ces univers particuliers varie selon les modes de
socialisation à l’œuvre dans les différentes activités et lieux de pratique.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter