Femmes de maïs : productrices mais victimes de la faim

Publié dans le journal quotidien Pùblico (Portugal), cet article d’Esther Vivas sur le rôle des paysannes dans la production agricole et alimentaire a été relégué par le CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde). En dépit de leur rôle clé dans l’agriculture et dans l’alimentation, les femmes dans les pays du sud sont, de même que les enfants, les plus fréquemment victimes de la faim et de discriminations. Il ne s’agit pas seulement ici d’un constat, mais d’un appel à la résistance.

Dans les pays du Sud, les femmes sont les principales productrices de nourriture, elles sont chargées de travailler la terre, de maintenir les semences, de récolter les fruits, d’obtenir de l’eau, etc. Entre 60 et 80% de la production vivrière de ces pays est assurée par les femmes, pour 50% au niveau mondial. Celles-ci sont les principales productrices de cultures de base comme le riz, le blé et le maïs, qui alimentent les populations les plus pauvres du Sud mondialisé.

Mais en dépit de leur rôle clé dans l’agriculture et dans l’alimentation, elles sont, de même que les enfants, les plus fréquents victimes de la faim.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger l’intégralité de l’article Femmes de maïs

***
Source : CADTM

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter