Femmes et politique en Amérique Latine. Au-delà du nombre, quelle démocratie de qualité ?

Bérengère MARQUES-PEREIRA, membre du Département de science politique de l’Université Libre de Bruxelles, a apporté sa contribution au colloque du CERI (Centre d’Etudes et de Recherches Internationales) ayant eu lieu en décembre 2004 sur le thème : "Femmes et politique en Amérique Latine. Au-delà du nombre, quelle démocratie de qualité ?" Dans cette analyse explorant la représentation des femmes en politique et la démocratisation de celle-ci, le cas chilien sera plus particulièrement abordé.

"La volonté de remédier à la sous-représentation des femmes en politique se manifeste souvent par l’établissement de lois de quotas qui visent à combler un « déficit démocratique ». A cet égard, l’Amérique latine offre un intérêt certain, puisque plusieurs pays, à la suite de l’Argentine, disposent d’une telle législation. Leur efficacité variable est liée aux différents systèmes politiques, partisans et électoraux. Une telle approche de la présence des femmes en politique relève d’une vision extensive de la démocratie. Toutefois, cette présence ne se réduit pas à une conception quantitative de celle-ci. Qu’en est-il des qualités de la démocratie au regard des rapports de genre ? Dans quelle mesure les critères de qualité que sont notamment l’égalité, la liberté et la délibération, sont-ils essentiels dans les enjeux qui concernent l’individuation des femmes et donc l’exercice de leur citoyenneté ?
Tout en traçant à grands traits cette problématique dans le Cône Sud et au Brésil, nous envisageons plus particulièrement le cas chilien. Son intérêt réside dans la possibilité de mettre en perspective des processus de décision et de non-décision décisifs pour la citoyenneté des femmes et révélateurs des critères de qualité d’une démocratie. Nous mettons l’accent sur un processus de décision en cours (les quotas en politique), une décision aboutie (la loi du divorce du 17 mai 2004) et une question qui demeure largement un tabou (l’interruption volontaire de grossesse). Ces trois dossiers sont appréhendés au regard de l’égalité (au sens de rupture avec les formes de dépendance paternaliste), de la liberté (au sens de libre disposition de soi), de la délibération (au sens de capacité à parler et à agir comme sujet politique autonome)..."

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger Femmes et politique en Amérique Latine. Au-delà du nombre, quelle démocratie de qualité ?

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter