Femmes, microfinance et épargne : quelques propositions tirées de l’analyse des pratiques informelles

La microfinance — que ce soit le crédit ou l’épargne — est capable d’améliorer le bien-être des femmes pauvres dans les pays en voie de développement. Dans cet article de 2004, l’auteur propose d’explorer des voies concrètes permettant de mettre en oeuvre ce potentiel.

Rebecca M. Vonderlack et Mark Schreiner
23 septembre 2003
Center for Social Development
Washington University de St. Louis
One Brookings Drive, St. Louis, MO 63130-4899, U.S.A.,
beckyv chez uchicago.edu, schreiner chez gwbmail.wustl.edu

En se basant sur l’expérience des mécanismes d’épargne informelle que les femmes utilisent déjà, cet article propose deux services d’épargne conçus pour prendre en compte les problèmes auxquels les femmes sont confrontées. Il plaide pour la mise en place de coffres de dépôts et de comptes d’épargne bonifiée destinés aux soins de santé ou à l’éducation.

Cliquez ici pour télécharger le texte intégral.

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter