Filles pas épouses

Le 11 octobre 2012 marque la première Journée Internationale de la Fille, instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies pour promouvoir les droits des filles, relever les défis exceptionnels auxquels elles sont confrontées, et pour mettre en relief les inégalités qui demeurent entre les filles et les garçons. Nous vous proposons, dans ce cadre, un texte intitulé « Le mariage des enfants n’est pas une fatalité », signé par Françoise Moudouthe, Conseillère pour l’Afrique sub-saharienne à Girls Not Brides (Filles, Pas Epouses : Le Partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants).

Alors que le monde s’apprête à célébrer pour la première fois la Journée Internationale de la Fille, le 11 octobre, les défenseur-e-s des droits humains se mobilisent pour réaffirmer les droits des filles et jeunes femmes à travers le monde, et dénoncer les discriminations qui leur sont faites. Parmi elles, le mariage des enfants, une des injustices les plus répandues contre les filles à ce jour.

On estime que 10 millions de filles sont mariées chaque année avant l’âge de 18 ans dans le monde – une fille sur trois dans les pays en développement – parfois à l’âge de sept ou huit ans. Chaque jour, plus de 25 000 filles sont contraintes au mariage sous l’effet de la pauvreté qui affecte leurs familles, ou pour se conformer aux traditions qui existent dans leurs communautés depuis des générations.

Ces filles-épouses se trouvent dans chaque région du monde, du Moyen Orient à l’Amérique latine, de l’Asie du Sud à l’Europe, dans tous les groupes ethniques et religieux. 46% des filles sont mariées avant d’avoir 18 ans en Asie du Sud, et 38% en Afrique subsaharienne (UNICEF). Dans certains pays, le pourcentage de femmes de 20 à 24 ans mariées ou en couple avant l’âge de 18 ans est particulièrement élevé – dont de nombreux pays francophones – comme le Niger (75%), le Tchad (72%), et la Guinée (63%).

Les raisons qui poussent des millions de parents à donner leur jeune fille en mariage sont diverses. Là où la pauvreté est répandue, donner une fille en mariage permet aux parents de réduire les dépenses de famille en ayant une personne de moins à nourrir, à habiller et à éduquer. Dans les communautés où les transactions économiques font partie intégrante du mariage, une dot constitue souvent un revenu non négligeable pour les familles les plus pauvres.

Par ailleurs, le mariage des enfants est une pratique culturelle qui, en de nombreux endroits, existe depuis de nombreuses générations. S’écarter de la tradition pourrait entraîner l’exclusion de la communauté. Les mariages peuvent servir à consolider les liens familiaux ou à résoudre des conflits. Certaines familles préfèrent aussi marier leurs filles plutôt que de risquer le déshonneur qu’ils perçoivent dans l’activité sexuelle prémaritale.

Les conséquences sont dévastatrices. Ces jeunes filles ne sont pas prêtes à devenir des épouses et des mères, ni physiquement, ni émotionnellement. N’ayant pas encore atteint la pleine maturité, leurs corps sont plus vulnérables aux complications liées à l’accouchement, telles que la fistule obstétrique ou d’autres complications graves lors de la grossesse et de l’accouchement – y compris un risque de mourir en couche cinq fois plus élevé chez les filles entre 10 et 14 ans (et deux fois plus élevé chez les filles de 15-19 ans) que chez des femmes de âgées de 20 à 24 ans. Souvent mariées a des hommes plus âgés, plus expérimentés sexuellement et face auxquels leur pouvoir de négociation peut être limité, les filles-épouses courent un grand risque d’être infectées par le VIH/SIDA et d’être victimes de violences domestiques. Sans réelles perspectives économiques ni accès à l’éducation, elles ont plus de chance de vivre dans la pauvreté, elles et leurs familles.

Les efforts de Girls Not Brides commencent à porter leurs fruits

Les membres de Girls Not Brides (Filles, Pas Epouses) reconnaissent l’ampleur de la situation, mais ils sont convaincus que le mariage peut et doit être combattu. Girls Not Brides est un partenariat mondial regroupant des organisations qui œuvrent de concert pour mettre fin au mariage des enfants, au niveau local, national et mondial. Girls Not Brides optimise l’impact collectif de ses membres – plus de 180 membres dans le monde à ce jour – en les aidant à partager leurs expériences et travailler ensemble pour mobiliser les soutiens, politiques, financiers et autres, pour mettre fin au mariage des enfants. Girls Not Brides a été créé par le groupe The Elders dans le cadre de son travail visant à promouvoir l’égalité hommes-femmes dans le monde entier.

Les membres de Girls Not Brides apportent divers types de solutions à la pratique du mariage des enfants, en fonction des contextes. Entre autres, ils promeuvent :

  • L’autonomisation des filles, pour leur permettre d’acquérir des compétences professionnelles et de poursuivre leur éducation.
  • La mobilisation et l’éducation des communautés et des familles, en encourageant un dialogue au sein de la communauté.
  • Un meilleur accès des filles à une éducation de qualité pour accroître leurs chances d’arriver au secondaire.
  • Des alternatives économiques, pour dissuader les parents de marier leurs filles.
  • Des modifications du cadre législatif pour introduire un âge légal minimum pour le mariage et faire en sorte qu’il soit respecté.

Grâce à l’engagement et au travail des membres et partenaires de Girls Not Brides, le soutien à la cause se développe. Suite au plaidoyer de nos membres, les Ministres des Affaires Etrangères du G8 ont évoqué le mariage des enfants comme une question importante au terme de leur réunion d’avril 2012, et l’Assemblée Mondiale de la Santé a débattu sur cette question en mai. Lors de sa récente tournée africaine, Hillary Clinton a réaffirmé son engagement personnel contre le mariage des enfants et son soutien au travail de Girls Not Brides. En parallèle, Girls Not Brides a attiré l’attention de la presse et de l’opinion internationale sur la question du mariage des enfants, lui donnant ainsi davantage de visibilité.

A vos claviers !

Girls Not Brides s’intéresse au travail des membres de Genre en Action. Si vous souhaitez nous informer de votre travail concernant le mariage des enfants ou en apprendre plus sur le partenariat, contactez-nous par email : info chez GirlsNotBrides.org

***

Pour en savoir plus :

Visiter le site de Girls Not Brides

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter