Filles soldats, femmes actrices de paix… Parlons-en !

15 décembre 2015, par Maguette (Genre en Action)

Sous l’initiative d’Elisabeth Hofmann, membre fondatrice de Genre en Action et enseignante-chercheure à l’Université Bordeaux Montaigne, la thématique genre et conflit a été l’objet d’un débat au LAM le 20/11/15 (Laboratoire des Afriques dans le Monde) en présence d’expert-e-s sur la question.

Où sont les femmes dans les conflits armés ?

C’est autour du thème Genre et conflit que s’est tenu le 20 novembre à la Maison des Suds du LAM de l’Université de Bordeaux Montaigne, un partage d’expériences sur l’implication des femmes dans les conflits ; en présence de Jean-Martial Mbah, historien et chercheur invité au LAM, de Shawna Carrol de la fondation Fullbright, de Claude Viguié de la WLFP, de Maguette Gueye auditrice du Master GECOP en stage à Genre en Action et de Elisabeth Hofmann, Rachel Besson et Olympe Larue (3 membres de Genre en Action).

JPEG - 20.7 ko
© Genre en Action 2015
De gauche à droite : Maguette Gueye, Olympe Larue, Rachel Besson et Claude Viguié

Tout au long des discussions, la présence des femmes dans les guérillas et conflits armés a été revue sous ses différentes formes. De l’expérience des pays lusophones en Afrique, le cas de l’Angola, du Mozambique et de la Guinée Bissau marqués par des guerres civiles et des rebellions a fait partie des points soulevés. Jean Martial Mbah a rappelé que les femmes et les enfants sont les principales victimes des conflits : leur situation économique les met plus en danger que les hommes, considérés comme les acteurs des conflits. Dans ces pays, souligne M. Mbah, la participation active des femmes dans les négociations de paix est quasi inexistante.

Agir pour appréhender la question des femmes dans les conflits

C’est dans ce cadre que s’inscrit le Master GECOP de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar effectué par Maguette Gueye, actuellement en stage à Genre action. "Le master genre et consolidation de la paix s’est fixé comme objectif la promotion du leadership et de la participation féminine en matière de prévention, de gestion et de résolution des conflits en Afrique". Une formation qui en est à sa deuxième promotion et qui regroupe une dizaine de nationalité venant du continent africain. Pour prendre en compte la perspective de genre dans les efforts de paix, le Master GECOP ambitionne de former des spécialistes qui vont répondre aux besoins de protection des droits des femmes dans les conflits armés.

JPEG - 24 ko
© Genre en Action 2015
de gauche à droite : Jean-Martial Mbah, Elisabeth Hofmann, et Shawna Carrol

Mme Shawna Carrol, quant à elle, a abordé la vie des filles enfants soldats, une problématique qu’elle a étudié au cours de son cursus universitaire et qui a lui a valu de travailler avec Carol Mann, sociologue spécialisée dans la problématique du genre et conflit armé, directrice de l’association « Women in War » à Paris. Selon Mme Shawna Carrol, la question des filles enfants soldats n’est pas souvent prise en compte dans les conflits armés. " Elles sont victimes et parfois même arrachées à leur famille et village par les groupes armés, et au retour dans leur famille, les filles enfants soldats sont stigmatisées et mises à l’écart. Ces filles combattantes subissent des violences venant de part et d’autre de leur société et sont exclues des programmes de désarmement démobilisation et réinsertion (DDR)".

Pour clore le débat, Mme Claude Viguié a présenté le volet de l’éducation à la paix porté par la Ligue Internationale des Femmes pour la paix et la liberté (WILPF en anglais) ; ainsi que le mouvement mondial "Women’s power to stop war". Ce mouvement a été créé en avril 2015 dans le but de célébrer 100 années de travail des femmes actrices de paix et leur pouvoir à mettre fin aux guerres et conflits. Aussi cela a permis de regrouper 1000 femmes, le 29 avril, à la Haye autour de la thématique : "A la recherche d’une paix durable".

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

3 Messages

  • Filles soldats, femmes actrices de paix… Parlons-en ! Le 19/12/15 à 04:55 , par Béatrice Borghino

    Bonjour
    Merci de cet article et de ses références. Je trouve cependant que dans les articles de la "même rubrique" que vous indiquez, celui que j’avais écrit sur , en gros, "femmes combattantes et analyse de genre", aurait pu trouver sa place, de même que d’autres relatifs aux conflits armés et passés sur notre site.
    Réf pour le mien : http://www.genreenaction.net/Algerie-la-participation-des-femmes-aux-conflits.html

    Merci et bonne journée
    Béatrice Borghino
    Membre de GenA

    Répondre à ce message

    • Filles soldats, femmes actrices de paix… Parlons-en ! Le 20/12/15 à 08:13 , par Genre en Action

      Bonjour Béatrice,
      Merci pour votre message, et pour avoir signalé votre article publié en 2010 sur le site de Genre en Action, tout à fait pertinent.
      Pour répondre à vos interrogations, la rubrique "Le genre se bouge" est la partie "blog" du site de Genre en Action, dans laquelle les articles, proposés par les membres de la communauté de Genre en Action, sont classés par ordre chronologique, et non thématique. Par ailleurs, les articles publiés avant mai 2015 (date de la refonte du site) sont dans la rubrique "Archives".
      En espérant avoir répondu à vos questions,
      Bien à vous,
      Lorie de Genre en Action

      Répondre à ce message

  • Filles soldats, femmes actrices de paix… Parlons-en ! Le 15/01/16 à 16:58 , par sange namwisi

    Objet:Demende De Participation Au Forum Acdi bonjour bonsoir je viens aupres de vous demender une participation parceque suis interesser par le farum acdi qui aura lieu au canada merci de bien vouloir .nom:sange namwisi..prenom:emmanuel ..pays:R.d.congo..Age:21...Telephone:0973733934

    Répondre à ce message

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter