France - Violences conjugales de 2008 à 2010

En juillet 2011, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), département de l’Institut national des Hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), a publié les résultats cumulés des enquêtes annuelles de 2008 à 2010 sur les violences au sein du ménage subies par des personnes de 18 à 75 ans. Il s’agit de violences physiques ou sexuelles, qui sont le fait du conjoint au moment de l’enquête, de membres de la famille ou de personnes du ménage hors famille.

Il ressort notamment de ces enquêtes que :

- Moins de 20 % des victimes de ces violences ont déclaré avoir vu un médecin à la suite des actes subis.

- Plus de 80 % des victimes de violence ne se sont pas déplacées à la police ou à la gendarmerie pour signaler les violences. 70 % d’entre elles ont préféré "trouver une autre solution" et moins d’une victime sur dix a déclaré avoir appelé un numéro vert ou rencontré des membres d’une association d’aide aux victimes. Les hommes victimes sont en proportion plus nombreux que les femmes victimes à dire qu’ils ont rencontré une association.

- Le taux de plainte varie de moins de 2 % pour les violences sexuelles à près de 20 % pour les violences avec blessures physiques visibles.

- L’aide reçue de la part des personnes ou organismes contactés à la suite des violences est jugée "utile" ou "très utile", par la moitié des personnes concernées.

- 52 % des femmes victimes qualifient les dommages psychologiques causés par les actes de violence subis de "plutôt importants, voire "très importants".

- Environ 22 % des victimes déclarent qu’elles ont peur que ces violences se reproduisent.

- Le 25 juillet 2011, la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) qui gère le 3919, numéro d’appel national destiné aux victimes de violences conjugales, indiquait avoir traité 50 396 appels en 2010, soit 50,2 % de plus qu’en 2009.

***

Source : Vie-publique

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter