Genre et Sécurité Alimentaire : parution de Bridge

Ce numéro d’En Bref édité par Bridge cherche à montrer que la justice de genre et la lutte contre la faim sont étroitement liées et saisissent des objectifs interdépendants. Selon Bridge, résoudre la faim maintenant et à l’avenir consiste à contester le modèle de développement mondial qui permet et entraîne les inégalités.

L’analyse de genre montre que les femmes sont des prestataires de l’alimentation en tant que productrices, transformatrices, commerçantes, cuisinières et serveuses. Toutefois, en dépit de leur grande contribution, les femmes sont encore souvent exclues ou ont un accès limité aux ressources, au crédit, à l’information et aux marchés, ce qui limite grandement leur productivité et la sécurité alimentaire. Par exemple, beaucoup de femmes dans les pays en développement sont incapables de posséder ou de contrôler la terre dans leur propre droit, et ont moins accès aux ressources telles que des graines. En plus, l’inégalité des rôles de genre, les responsabilités et les charges de travail laissent souvent les femmes épuisées et souffrant de malnutrition.

Ce point de vue montre comment la politique et la pratique du développement peuvent améliorer la sécurité alimentaire tout en soutenant l’autonomisation des femmes. Par exemple, des projets comme « Espaces intérieurs, faces extérieures  » dans les régions rurales du Uttar Pradesh remettent en question les pratiques culturelles où les femmes sont souvent les dernières à manger dans la famille, quand il y a souvent peu d’aliments ou que de restes. Le renforcement des capacités fait par les conseillers en santé et en éducation locale avec la participation des ménages, y compris les hommes dans les discussions à propos des aliments, a mené à des changements tels que le partage du moment du repas entre les femmes et les hommes.

Si bien que n’existe pas une seule et unique solution, le document montre que l’autonomisation des femmes, la transformation des règles de genre et les inégalités au sein des ménages et des communautés et les programmes de sécurité alimentaire sont très efficaces. Les recommandations générales suggèrent essentiellement que les interventions dans la sécurité alimentaire :

- soient informées aux femmes et aux hommes au niveau local dans leur conception et leur mise en œuvre
- soient adaptées à des contextes spécifiques, étant donné les disparités souvent vastes d’expérience, des besoins et des rôles entre les genres au sein même d’un pays et des régions
- prennent en compte et respectent les rôles qui jouent les femmes dans la production alimentaire
- impliquent les femmes et les hommes également dans la prise de décision autour de la consommation, la production alimentaire et la distribution

Vous pouvez le trouver le texte complet en anglais sur le site de Bridge

***

Pour en savoir plus :
Auteur : S. Turrall (ed)
Editions : Knowledge Services, IDS
Date de Publication : Janvier 2012
Type de Publication : Briefing

BRIDGE est un service d’information et de recherche spécialisé en genre et développement et fait partie de l’ensemble des services d’information basés à l’Institute of Development Studies (IDS) au Royaume-Uni.

Visiter le site de BRIDGE

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter