Genre et changement climatique (FSM 2015, Tunis)

A l’occasion du Forum Social Mondial, les réseaux Enda et Genre en Action se sont réunis à Tunis le 26 mars 2015 pour un atelier portant sur la thématique « Genre, développement durable et changement climatique ».

Pas d’avenir pour la planète sans justice de genre !

Un atelier participatif et original, organisé comme une émission de radio

Marie-Dominique de Suremain, consultante experte sur le genre et le développement durable pour Enda Europe et membre de Genre en Action, s’est reconvertie pour l’occasion en animatrice radio !
L’atelier, participatif sur le fond comme sur la forme, a en effet été animé comme une émission de radio, permettant tour à tour à Enda Pronat, Enda Graf, Enda Colombie, Enda Santé, Enda Vietnam, Enda Ethiopie et Enda inter-arabe de présenter leurs actions et de partager leurs idées avec l’ensemble des « auditeurs ». Les interventions de Leila Rajhi, consultante formatrice en genre et développement, et de Carla Sandoval, chargée de mission et formatrice au Monde Selon les Femmes, ont apporté respectivement un éclairage sur les interactions entre genre et changement climatique et une expertise globale sur l’intégration du genre dans les programmes de développement.
Les intervenant-e-s invité-e-s sur le « plateau » de l’émission ont ainsi échangé avec les membres du public, composé d’autres partenaires du projet et de nombreux « auditeurs/trices » venu-e-s du Sénégal, du Canada, de France, du Burundi, de Tunisie, du Maroc, d’Irlande ou encore du Rwanda pour participer à ce grand rassemblement solidaire - une cinquantaine de personnes au total.

JPEG - 61 ko
© Enda 2015
FSM 2015 à Tunis
A droite : Marie-Dominique de Suremain (Enda Europe et membre de Genre en Action) reconvertie en animatrice radio lors de l’atelier. A sa gauche, Pauline Ndiaye d’Enda Pronat.

Leila Rajhi : le changement climatique doit être repensé au prisme du genre

Genre en Action a invité Leila Rajhi, agro-économiste tunisienne et rare chercheuse francophone sur le thème du genre et du changement climatique à nous éclairer sur les nombreux enjeux que revêt cette thématique. Le changement climatique, par ses impacts directs et indirects, par les politiques qu’il induit, tant dans la prévention que dans l’adaptation des pays, est un phénomène extrêmement genré.
Trop longtemps vu sous le seul angle scientifique ou économique, le climat, en se dégradant, discrimine spécifiquement les femmes, surtout dans les zones rurales et pauvres du monde, où les femmes sont responsables de l’eau, du bois, travaillent dans le domaine agricole ou de la pêche.
Plus il y a d’inondations, de tempêtes, de déforestation, plus la charge de travail des femmes augmente pour trouver de l’eau et de quoi subvenir au besoin des familles, au détriment de leurs propres activités. Les femmes ont également moins de capacités que les hommes pour faire face aux changements météorologiques car elles ont moins de droits : droit de posséder une terre et donc de choisir comment la cultiver, droit à l’éducation, et donc à l’information (nécessaire dans la prévention), droit à la prise de parole et donc de décider des politiques de demain, etc.
Pourtant, les femmes sont en première ligne pour apporter des réponses efficaces au changement climatique, et elles le font. Il est temps qu’elles soient entendues !

JPEG - 64 ko
© DR
Leila Rajhi (à droite), consultante formatrice en genre et développement. A gauche, Khady Sakho, présidente du Forim et membre de Genre en action.

GENDDER, un nouveau projet du réseau Enda

Le réseau Enda a présenté au FSM un nouveau programme, Genre et Développement Durable en Réseau (« GENDDER »). Ce projet rassemble des équipes venant des quatre coins du monde, de la Colombie au Vietnam, en passant par l’Ethiopie, le Sénégal et la Tunisie.
Pendant trois ans, sous la coordination d’Enda Europe, les membres du projet vont travailler au développement de filières vertes et durable en y incluant le genre de façon transversale. Les domaines d’interventions des différents partenaires concernent des zones aux contextes socio-économiques et culturels très variés : au sein de deux zones de la région de Fatick au Sénégal, à Bogota en Colombie, à Addis Abeba en Ethiopie, à Ho Chi Minh Ville au Vietnam et dans deux régions de Tunisie, le Grand Tunis et le Centre Ouest.
Le programme articule de façon cohérente et pérenne les activités menées par les partenaires en luttant contre les inégalités hommes-femmes tout au long de la chaîne de production. Ainsi, il rassemble des domaines complémentaires tels que le micro-crédit, l’agroécologie, le renforcement de la sécurité alimentaire et le recyclage autour de l’axe transversal du genre.

Compte-rendu par Clémence Bessière et Pauline Stephan (Enda Europe)
Crédit photos : Pauline Stephan © Enda Europe

JPEG - 69.9 ko
Atelier "Genre, développement durable et changement climatique", par Enda et Genre en Action (FSM 2015)

Qu’est-ce que le Forum Social Mondial ?

Le Forum Social Mondial (FSM) est un espace de débat démocratique d’idées, de réflexion, d’échange d’expériences et d’articulation de mouvements sociaux. Le FSM s’oppose au néo-libéralisme et à la domination du monde par le capital et par toute forme d’impérialisme. A la première rencontre mondiale de 2001 a succédé un processus mondial de recherche et de construction d’alternatives aux politiques néo-libérales.

Présentes et actives, les femmes le sont en masse à chaque FSM : elles organisent des panels, des manifestations, des "Assemblées des femmes".... Mais tant que les rôles sociaux ne seront pas questionnés en profondeur et le genre intégré à tous les niveaux, l’égalité F/H restera un voeu pieux des mouvements sociaux... (Lire à ce sujet la rubrique "Mouvements sociaux" d’Observ’action)

Genre en Action partage entièrement la dynamique des FSM et souhaite contribuer à ce grand mouvement mondial en y apportant l’approche genre... le point faible des Forums Sociaux. Le réseau avait déjà participé en 2011 au FSM à Dakar. Cette année, le Forum Social Mondial s’est déroulé à Tunis du 24 au 28 mars 2015. Cependant, suite aux attentats ayant eu lieu à Tunis le 18 mars, Genre en Action n’a pu réaliser l’ensemble des activités initialement prévues.

Il n’y a pas de développement sans justice de genre !

En savoir + :

Télécharger

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

2 Messages

  • Forum Social Mondial de Tunis, mars 2015 Le 23/02/15 à 11:34 , par LAMANDI Guy Bienvenu

    Je suis Guy Bienvenu LAMANDI, je suis Journaliste psycho social et suis Centrafricain. Comme le monde entier le sait, mon Pays la République Centrafricaine a été plusieurs fois subit des atrocités dues à des rébellion et des guerres tribales et ce qui à entrainer des violations de Droits humains d’où la grave violation basée sur le genre, entant qu’agent psycho social, je dois relever le défis pour pallier à ce cauchemar qui le VBG, mais comment ?
    Ce forum de Tunis me permettra de mieux m’outiller pour combattre effacement le VBG en RCA.

    Répondre à ce message

    • Forum Social Mondial de Tunis, mars 2015 Le 09/03/15 à 11:44 , par Genre en Action

      Bonjour Guy,

      Le combat pour les droits des femmes et le respect de leur corps est un combat nécessaire pour l’égalité et la paix dans ce monde. Genre en Action tiendra un stand au FSM de Tunis : nous serons ravies de vous y rencontrer. Vous êtes également le bienvenue dans nos ateliers.
      Bien à vous,
      Lorie pour Genre en Action

      Répondre à ce message

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter