Genre et changement climatique au Burundi

10 avril 2015, par Genre en Action

Au Burundi, 97,4% des femmes en âge d’activité exercent dans le domaine agricole, activité dominante de l’économie burundaise. Cependant, les femmes ne sont pas propriétaires des terres, n’ont pas accès au contrôle des bénéfices, ni ne peuvent décider de leur utilisation. Dès lors, comment peuvent-elles affronter les effets du changement climatique ?

Par le Burundian Panafrican Movement

Pendant plus d’une décennie, le Burundi a connu une crise sociale et politico-militaire avec des conséquences désastreuses sur la population, en particulier sur les couches vulnérables (femmes, enfants, handicapés, minorités ethniques).

Les impacts de cette situation sur les rapports entre hommes et femmes sont entre autre le développement de la violence basée sur le genre, l’augmentation du nombre de femmes chefs de ménage, la pauvreté, les déplacements massifs et forcés des populations vers les camps de réfugiés, les problèmes de santé avec une féminisation du VIH/Sida et l’exacerbation des violations des droits humains

Au Burundi, les femmes fournissent l’essentiel de la force de production dans le secteur de l’agriculture : 97,4% des femmes en âge d’activité exercent dans ce secteur qui reste l’activité dominante de l’économie burundaise. Cependant, les femmes n’ont ni accès au contrôle des bénéfices, ni pouvoir de décider de leur utilisation.

Le Burundi est très vulnérable aux changements climatiques et présente une maigre capacité d’adaptation compte tenu de sa situation socioéconomique précaire, surtout pour un pays qui sort de plus d’une décennie de guerre civile.

Les stratégies en matière de sécurité alimentaire nécessitent d’utiliser à la fois les approches différentes, notamment l’amélioration de la gestion des réserves alimentaires et des systèmes efficaces d’information commerciale et d’alerte précoce, de suivi et de distribution.

Les femmes rurales burundaises, menacées par les inégalités basées sur le genre et occupant une place extrêmement importance dans le domaine agricole, deviennent les premières victimes des effets du changement climatique. Baisse de la production, pertes en vies humaines, inondations répétitives et glissements de terrains constituent autant de conséquences néfastes enregistrées au Burundi suite aux perturbations climatiques de ces dernières années.

L’objectif global de l’étude proposée par le Burundian Panafrican Movement est de contribuer à la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité chez les femmes du groupe d’impact par une identification des secteurs clés en politiques et lois sur lesquelles le Burundian Panafrican Movement voudrait orienter un plaidoyer effectif à court, moyen et à long terme.

Burundian Panafrican Movement "BPM"

Le Burundian Panafrican Movement est une Organisation panafricaine qui lutte pour le developpement en Afrique, sur le plan économique, social et culturel.

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter