Genre et changement climatique

Déclaration de la part de femmes / gender cc- femmes pour la justice climatique, prononcée et applaudie en séance plénière de la Conférence de Bali sur le changement climatique (UNFCCC COP13) en décembre 2007.

(le texte original en anglais se trouve à la suite)

Monsieur le Président, chers délégués,

Je prends la parole au nom du Réseau Genre et Changement Climatique et de femmes rassemblées depuis deux semaines ici à Bali. Nous demandons instamment à vous, nos gouvernements, de prendre les mesures nécessaires pour assurer, à la source, des coupes drastiques des émissions. Vous détenez ici et maintenant le pouvoir de le faire. Les êtres humains menacés par le changement climatique ne peuvent pas attendre.

Nous voulons exprimer notre inquiétude profonde devant la marginalisation des perspectives des femmes, de leurs voix et de leurs droits dans le déroulement de cette conférence et dans le plan envisagé concernant le changement climatique. Nous sommes ici pour aider les gouvernements à reconnaître la nécessité urgente
d¹intégrer la parité entre les hommes et les femmes dans leurs politiques et programme pour traiter la crise climatique qui ne cesse de prendre de l¹ampleur.

Partout dans le monde, des femmes rejettent l¹utilisation de l¹énergie nucléaire. La proposition japonaise de considérer l¹énergie nucléaire comme mécanisme de développement ³propre² nous inquiète profondément. C¹est un mauvais signal au monde. De par sa nature l¹énergie nucléaire est source de graves injustices envers les terres des peuples autochtones et les territoires des communautés locales où se pratique l¹extraction de l¹uranium. Tenter de combattre le changement climatique au moyen d¹une des technologies la plus porteuse de danger ne sauvera ni la planète ni nous-mêmes.

Nous vous demandons de prendre les mesures nécessaires pour assurer que les stratégies d¹adaptation et d¹atténuation garantissent la sécurité humaine fondamentale et le droit au développement durable, sans exarcerber l¹injustice, l¹égalité et le manque d¹équité entre les femmes et les hommes.

Les femmes possèdent un fonds solide de savoir traditionnel que l¹on peut utiliser pour atténuer le changement climatique, réduire l¹impact des catastrophes naturelles et s¹adapter. Pour soutenir ce savoir il faut le reconnaitre à sa juste valeur , le proteger et lui accorder des ressources financières. Il faut adapter comme il convient la technologie aux besoins des femmes. Nous sommes fermement convaincues que pour arrêter le processus de changement climatique il existe d¹autres voies que celles du marché.

Nous demandons que soit reconnue la contribution des femmes à la conservation des forêts. Il faut intégrer les femmes dans tous les mécanismes, mesures et compensations futurs concernant la sauvegarde des forêts. Le marché des émissions de carbone, les grands projets hydrauliques et l¹expansion des biocarburants n¹apportent pas de solution au changement climatique mais augmentent plutôt la déforestation.

Il faut développer d¹autres solutions, qui traitent les causes profondes et la complexité des problèmes.

Nous attendons un plan sur le climat qui tienne compte des problématiques hommes-femmes, et qui respecte la nature ainsi que les droits humains.

Version originale :

Mr. President, dear delegates,

I speak on behalf of the gender and climate change network and women who
have met here in Bali over the last two weeks. We urge you, our
governments, to ensure drastic emission cuts at source. You have the
power to do this here and now. People threatened by climate change
cannot wait.

We would like to express our grave concern at the marginalization of
women’s views, voices and rights during this conference and the future
climate change regime. We are here to help governments to recognize the
vital urgency of gender equality in their policies and program at the
growing climate crisis.

Women all over the world are strongly rejecting nuclear energy use. Thus
we are very concerned about Japan’s proposal to make nuclear energy
eligible for the Clean Development Mechanism. This is a bad signal to
the world. Nuclear power carries inherent injustice to the land of
indigenous peoples and local communities on whose territories the
uranium is mined. Trying to combat climate change with one of the most
hazardous technologies will neither save the planet nor us.

We ask you to ensure that adaptation and mitigation strategies uphold
basic human security and the right to sustainable development, and do
not exacerbate the injustice, inequalities and inequities between women
and men.

Women have a strong body of traditional knowledge that can be used in
climate change mitigation, disaster reduction and adaptation. Proper
acknowledgement, protection and financial support should be available to
sustain this knowledge. Technologies should be properly adapted where
desirable to women’s needs. We are strongly convinced that there are
other ways than market-based approaches to stop the process of climate
change.

We demand the acknowledgement of the contribution of women to forest
conservation. Women should be included in any forest protection
mechanism, measures and compensation schemes. Carbon trading, large
hydro-projects and expansion of agro-fuels are not the solution for
climate change but rather increase deforestation.

Other solutions, which address the root causes and the complexity of the
problems, need to be developed.

We look forward to a climate regime that is gender sensitive, respects
nature as well as human rights.

Contacts :
roehr chez life-online.de
gender_cc chez yahoogroups.com

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter