Justice climatique à la MEDCOP de Tanger (18 - 19 juillet 2016)

Genre en Action, en la personne de Sarah Mamtah, a participé à la seconde MEDCOP qui s’est déroulée les 18 et 19 juillet à Tanger et a réuni plus de 2000 participant-e-s.

La MEDCOP est une préfiguration de la COP22 qui se tiendra au Maroc à Marrakech en novembre 2016.

Sarah Mamtah de Genre en Action, soutenue par l’OFQJ (Office Franco-Québécois pour la Jeunesse), a participé à la seconde MEDCOP qui s’est déroulée les 18 et 19 juillet, à Tanger et a réuni plus de 2000 participant-e-s. Pendant ces 2 jours, Genre en Action, avec des membres actifs de la société civile marocaine et de la Plateforme française "Genre et développement", tels que Anne Barre de WECF France, ont oeuvré pour que le genre soit visible pendant les débats et visibles dans les conclusions. Voici un bref aperçu de la dimension "genre" de cette rencontre.

********

Mme Hakima El Hait, ministre de l’environnement du Maroc a introduit spécialement les débats sur genre et climat.

La ministre déléguée des affaires étrangères a rappelé que les femmes sont les premières victimes des migrations et a parlé "d’éco - migration" ! Il faut la stabilité politique et la sécurité politique pour renforcer les droits des femmes. La dépendance financière des femmes doit être repensée sur la base d’une stratégie nationale internationale et locale ! Les femmes doivent être encouragées à rester sur place pour ne pas migrer ...

Mme Nawal el Moutawakel, ex-ministre de la jeunesse, 1ère championne olympique marocaine, a insisté sur les discriminations de genre liées aux climat qui impactent toutes les sphères de la vie y compris le sport, la culture et les loisirs ! Les précédentes COP étaient accès sur l’innovation ét la technologie, il faut maintenant que les prochaines COP soient axées sur l’égalité et la justice, a-t-elle insisté.

Du côté de la société civile, notons que pendant la MEDCOP, Michelle Saban, présidente du R20 qui a lancé le fonds vert pour les femmes a demandé la labellisation de cette association auprès des institutions afin que des actions concrètes soient financées !

Sarah Mantah pour Genre en Action et l’OFQJ ainsi qu’Anne Barre de l’association WECF (Women in Europe for a Common Future) ont participé au grand débat sur les femmes pour la justice climatique. Elles ont pu échanger avec la députée Sadia Chaker, en charge de l’organisation de l’événement Genre et climat de la MEDCOP et Sarah a réalisé une interview en direct sur la radio arabe francophone Chaîne-Inter pour défendre la justice climatique en faveur des femmes.

Lors de la Clôture des 2 jours de travaux de la MEDCOP avec Ilyas El Omarile président de la région Tanger Tetouan el Hoceima, la charte rédigée par les organisateurs et rediscutée pendant ces 2 jours a été présentée. Malgré tous les efforts des féministes et avocat-e-s du genre, elle ne contient pas de références au genre et aux droits des femmes ! Même si la déclaration réalisée par les femmes méditerranéennes a été lue en plénière lors de la clôture, ce n’est donc pas gagné pour la COP22 !

NB - La déclaration des femmes de la Méditerranée "Féministes pour une justice climatique et pour le principe d’une "responsabilité commune mais différenciée" sera bientôt accessible sur le site de la MEDCOP : à signer !

Restons en vigilance genre !

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter