Genre, pouvoirs et justice sociale

Les nouveaux Cahiers Genre et développement publiés par l’IUED
proposent une réflexion sur le développement ouvert par la perspective genre et son importance pour un développement plus juste et équitable.

Avec la mondialisation néolibérale, on observe le renforcement du pouvoir monopolistique des grandes entreprises multinationales et la levée des barrières commerciales entre les pays, l’affaiblissement des prérogatives des Etats et la privatisation des biens publics, la montée en puissance d’organismes supranationaux de contrôle, sinon de direction de la gestion des affaires nationales. Cela s’accompagne d’une inégalité croissante dans la participation aux choix, l’influence sur les décisions et le contrôle de leur application. Les inégalités de pouvoir entre hommes et femmes, aux niveaux domestique, local ou national, sont elles aussi puissantes. Cette situation génère de forts sentiments d’injustice, mais aussi des réactions de révolte ou des initiatives de changement.

De nombreuses organisations féministes du Sud revendiquent et encouragent la voie de l’empowerment des femmes. Cette approche peut être définie comme le développement des capacités de négociation pour un partage équitable et un exercice différent du pouvoir. Les mouvements et organisations féministes cherchent à promouvoir, non seulement le partage du pouvoir, mais des changements allant dans le sens de leur vision d’une société, avec une plus grande justice sociale et des rapports plus équitables entre hommes et femmes.

Cette approche s’inscrit dans une remise en question des paradigmes actuels de développement. Nourrie de l’expérience des mouvements de base et de la réflexion des chercheurs et activistes, elle peut se réclamer de cet ancrage pour avancer avec une certaine légitimité dans les propositions alternatives sur le développement.

Une telle manière de voir les pratiques de construction et de négociation du pouvoir, allant dans le sens d’une autre vision du monde, montre le renouvellement de la réflexion sur le développement ouvert par la perspective genre et son importance pour un développement plus juste et équitable.

Sommaire

Présentation et introduction

Christine Verschuur et Fenneke Reysoo

1. Pouvoirs, justice et gouvernance : les termes du débat

- Pouvoir(s)
Michèle Riot-Sarcey

- Citoyenneté
Bérengère Marques-Pereira

- Le renforcement du pouvoir des femmes et l’importance du rapport entre genre et propriété
Magdalena León

- Intérêts de genre ou justice dans le débat femmes et développement
Jeanine Anderson

- Les résistances au changement
Marcela Lagarde

- Gouvernance : alternative incertaine pour la coopération multilatérale
Germán Solinís
- La gouvernance avec une perspective de genre : implications pour la Division Gouvernance de la coopération suisse
Caren Lévy

- Les trois dimensions de l’analyse de genre
Tine Davids et Francien van Driel

2. Les barrières à l’accès des femmes aux instances de pouvoir

- L’élitisme politique n’est pas mort
Mariette Sineau

- Les outils pour que les femmes de l’Europe du Sud-Est soient plus présentes en politique
Interview de Sonja Lokar par Janice Duddy

- Limites et potentiel de la participation des femmes dans les gouvernements locaux en Inde
Sandra Walter

- Femmes au Timor-Oriental : de la lutte pour la libération nationale à la lutte pour l’égalité
Sofi Ospina

- Sexisme ordinaire au travail
Martine Bulard

3. Société civile, mouvements de femmes et pouvoir d’influence

- ONG, gouvernance et développement dans le monde arabe
Sarah Ben Néfissa

- Groupements féminins au Sénégal
Isabelle Guérin

- Les femmes prises en étau par l’OMC
Brita Neuhold

- Comment les mouvements internationaux de femmes peuvent-ils avoir une influence sur les principaux centres de décision ?
Joanna Kerr

- Quelques réflexions sur la Marche mondiale des femmes, le Forum social mondial et la place des femmes dans le mouvement altermondialiste
Marina Decarro

- Les dimensions politiques du mouvement international des femmes

Gisela Dütting

4. Les luttes pour la prise en compte des droits des femmes

- La politique des droits des femmes et la diversité culturelle en Ouganda
Aili Mari Tripp

- Identités féminines, culture et développement : étude comparative dans le milieu rural péruvien
Patricia Ruiz Bravo López

- Une introduction aux budgets avec une perspective de genre
Verónica Zebadúa Yáñez

- Contrôle des services de santé au Bangladesh
par la population, et notamment les femmes
Rina Sen Gupta

- Créer des espaces de changement des relations de genre dans les communautés rurales patriarcales en Orissa
Jayapadma RV et Liby T. Johnson

- L’« empowerment », des approches contrastées ; études de cas en Amérique latine
Christine Verschuur

5. Droits des femmes et négociation des pouvoirs : accompagner les processus

- Réflexions sur la mesure de l’« empowerment » des femmes
Naila Kabeer

- Droits des femmes, culture et justice
Maxine Molyneux et Shahra Razavi

- - -
Librairie L’Harmattan
16, rue des Ecoles
F-75005 Paris
www.editions-harmattan.fr
harmattan1 chez wanadoo.fr

iuéd
Service des publications
Rue Rothschild 20
C.P. 136
CH-1211 Genève 21
tél. +41 (0) 22 906 59 50
fax +41 (0) 22 906 59 53
www.iued.unige.ch
publications chez iued.unige.ch

efi
Espace femmes international
Rue de la Tannerie 2
CH-1227 Carouge
Tél. +41 (0) 22 300 26 27
Fax +41 (0) 22 300 26 27
efi.geneve chez worldcom.ch

Pour plus d’informations

P.-S.

Cahiers genre et développement no 4
Genève : iuéd-efi ; Paris : L’Harmattan, 2003, 283 pages. En vente en librairie.
25 euros, isbn 2-7475-5727-8
L’Harmattan
5, rue de l’Ecole Polytechnique
F-75005 Paris

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter