Inde : la corruption dissuade les femmes de se lancer en politique

Malgré l’entrée des femmes en politique au cours des 60 années depuis l’indépendance, elles sont largement sous-représentées dans la vie politique indienne. Toutefois, selon Stéphanie Tawa Lama-Rewal, la rareté générale des femmes dans les positions de pouvoir joue un rôle dans leurs carrières politiques particulières.

Pour ces quinzièmes élections législatives, le Parti du Congrès n’a présenté que 40 candidates sur 443. L’autre grand parti, le Bharatiya Janata Party (BJP), ne fait guère mieux, (43 sur 427). Les femmes n’ont jamais détenu plus de 10 % des sièges à l’Assemblée de New Delhi.

" Pires que les valeurs patriarcales, la criminalisation et la corruption dissuadent les femmes d’entrer en politique ", souligne Madhu Kishwar, directrice de Manushi Sangattan, une ONG qui milite pour le droit des femmes. Souvent, les femmes rentrent en politique grâce à leur entourage.

Alors que des sièges du Parlement sont réservés aux basses castes, les femmes ne bénéficient pas de quotas semblables. En 1996, le gouvernement a présenté un projet de loi leur réservant le tiers des sièges, mais il n’a jamais été voté.

Source : AWID

***

Pour consulter l’article entier : Inde : la corruption dissuade les femmes de se lancer en politique

***

Pour en savoir plus :

Inde : la participation politique encouragée des femmes

Les femmes et le pouvoir exécutif en Inde

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter