Iran : prostitution en hausse à Téhéran

Etrange constat établi par une étude universitaire citée par le journal Sarmayeh : les femmes mariées seraient plus nombreuses que les célibataires à se livrer à la prostitution dans la capitale iranienne.

Et plus surprenant encore : 11 % d’entre elles ne le tairaient pas à leur époux. Par ailleurs, le phénomène touche un nombre croissant de femmes elles-même de plus en plus jeunes (elles ont entre 15 et 20 ans en moyenne, contre 30 ans dans les années 1980-1990), et il s’étend aux classes éduquées.

En outre, la prostitution ne sert plus uniquement à répondre à des besoins essentiels, mais elle devient aussi « un moyen d’obtenir le superflu », comme l’affirme Ali Tabatabai, qui dirige une unité de recherche sur « les femmes et filles en danger », à l’université Tarbiat Modare de Téhéran.

Il faut rappeler que la prostitution est interdite en Iran, faisant encourir à celles qui la pratiquent une peine de prison et des coups de fouet.

Source : Libération

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter