Journée d’études - « Réseaux de femmes, femmes en réseaux. Enjeux politiques (XVI-XXe siècles) »

L’axe émergent Réseaux de femmes, femmes en réseaux du Centre d’études des mondes modernes et contemporains (CEMMC) de l’université de Bordeaux organise une journée d’étude le 11 avril 2012 autour de la thématique des Enjeux politiques (XVIe-XXe siècle) de 10h30 à 17h30 à la MSHA, salle Jean Borde.

Étudier les réseaux que des femmes ont mis en place de l’époque moderne à nos jours ainsi que leur présence au sein de réseaux rassemblant des individus des deux sexes permet d’envisager l’histoire des femmes sous un double aspect. Il s’agit de contribuer à l’histoire des femmes, en tant que groupe ayant son identité propre, ses normes, ses préoccupations et ses spécificités par rapport aux hommes, mais aussi, d’adopter une perspective de genre, de comparaison entre les deux sexes en étudiant les réseaux mixtes. Par leur nature et par leur objet, les réseaux sociaux impliquant des femmes sont multiples, ce projet investit donc les champs de l’histoire politique, économique et sociale -tant celle des élites que des catégories plus modestes- culturelle et religieuse.

Après un premier séminaire de réflexion méthodologique sur les concepts de réseaux, de genre et sur leur croisement possible, cette journée d’étude aborde les enjeux de l’implication des femmes dans des réseaux politiques, qu’ils soient mixtes ou uniquement féminins. Le champ chronologique s’étend du XVIe au XXe siècle et englobe un large espace européen. Seront en effet envisagés des cas français, espagnols, italiens sans oublier la dimension transnationale à travers les réseaux entre les cours, la diplomatie, les mouvements politiques ou l’espionnage.

Participant-e-s :

- Caroline zum Kolk (adjointe au directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles) : « Le clientélisme féminin au début du XVIe siècle : Renée de France et Catherine de Médicis ».
- Alain Hugon (PR université de Caen) : « Groupes et réseaux féminins à la cour de Philippe IV d’Espagne (1621-1665) ».
- Guillaume Hanotin (ATER Bordeaux3) : « Les femmes dans le(s) réseau(x) d’un négociateur au début du XVIIIe siècle ».
- Magali Della Sudda (Chargée de recherche CNRS, Centre Emile Durkheim IEP Bordeaux) : « La genèse de l’Action catholique en France et en Italie (1900-1935). Une perspective de genre sur une mobilisation transnationale ».
- Bibia Pavard (Chercheuse associée au Centre d’histoire de Sciences Po Paris) : « De la politique de la salle à manger à la politique des salons. Succès et limites des réseaux féminins pour la libéralisation de la contraception (1956-1967) ».
- Sébastien Laurent (MCF-HDR Bordeaux3) : « Femmes de l’ombre, femmes dans l’ombre : quelques remarques historiques sur le rôle des femmes dans les activités de renseignement ».
- Journée d’étude organisée par Bernard Lachaise et Dominique Picco, CEMMC

***

Pour en savoir plus :

Cette journée d’études, organisée par Dominique Pico et Bernard Lachaise (Centre d’Etudes des Mondes Moderne et Contemporain - CEMMC), se déroulera mercredi 11 avril à 10h30, à la MSHA, salle Jean Borde.

Site de l’université de Bordeaux 3 avec présentation de la manifestation scientifique

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter