Journée internationale des femmes. A la poursuite d’un mythe

Dans la revue Travail, Genre et Sociétés, (n°3 - année 2000) Françoise Picq, sociologue spécialiste de l’histoire du féminisme, proposait un article sur les circonstances historico-sociales de l’émergence et de la création de la Journée internationale des Femmes. Cet article expose les étapes et les résultats de l’enquête qui a permis cette mise au point et s’interroge sur les motivations des femmes socialistes en 1910 et sur celles qui ont amené plus tard d’autres femmes à donner une origine nouvelle à cette ancienne célébration.

Le 8 mars est célébré de par le monde comme la journée des femmes. Cette date, disait-on, commémore une grève des couturières, à New York en 1857. Il n’y a pourtant aucune trace d’un mouvement d’ouvrières à cette date dans l’histoire américaine. La Conférence Internationale des femmes socialistes, qui a décidé en 1910, d’organiser cette célébration annuelle, n’a ni fait référence à un tel événement, ni fixé la date du 8 mars. C’est plus tard, dans les années 1950 que la légende des couturières new yorkaises a pris forme et s’est diffusée.

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger l’article de Françoise Picq : Journée internationale des femmes. A la poursuite d’un mythe

***

Source : Travail, genre et sociétés

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter