L’Oréal : la beauté standardisée

Dans l’article intitulé Les « Nations unies de la beauté » ?, paru en juin 2009 dans le Monde Diplomatique, la journaliste Mona Chollet interroge le double discours de géant de la cosmétique L’Oréal. Malgré une politique de communication basée sur la promotion de la diversité, les produits et les publicités créés ne reflètent qu’une tentative de normalisation à l’occidentale des critères de la beauté.

L’Oréal ou la science de l’éternel féminin

Les « Nations unies de la beauté » ?

Les dirigeants de L’Oréal communiquent tous azimuts sur leur volonté de promouvoir la « diversité », tant dans leur politique de recrutement que dans les types de beauté qu’ils valorisent. Mais les modèles dominants ont la vie dure, et la mondialisation a surtout pour effet de renforcer l’hégémonie des canons occidentaux. Ainsi, en Asie, l’entreprise française, comme ses concurrents, commercialise des crèmes blanchissantes, particulièrement recherchées des consommatrices.

Cet article complète l’enquête sur L’Oréal parue dans Le Monde diplomatique de juin 2009.

Par Mona Chollet

***

Pour consulter l’article : L’Oréal ou la science de l’éternel féminin

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter