Activité 1 : Sensibiliser les partenaires locaux

Le projet de budgétisation sensible au genre dans les communes de St Louis et Nabadji Civol a démarré avec une belle énergie à St Louis. Le 25 mai, Beutou Askanwi, le pôle citoyen des observatoires du genre, y a organisé une rencontre pour exposer le projet, expliquer les grands principes de la budgétisation sensible au genre, recueillir des suggestions et faciliter l’appropriation du projet par les actrices et acteurs de la commune. Le 30 juin, une séance similaire destinée aux acteurs et actrices de la localité de Nabadji Civol s’est tenue dans la région de Matam.

Sensibilisation à la BSG, St Louis

Le 25 mai, Beutou Askanwi, le pôle citoyen des observatoires du genre, a organisé une rencontre pour exposer le projet, expliquer les grands principes de la budgétisation sensible au genre, recueillir des suggestions et faciliter l’appropriation du projet par les actrices et acteurs de la commune. Grâce à son travail d’information en proximité des autorités politiques et administratives de la commune, Beutou Askanwi a réuni 87 personnes (et non les 50 attendues !) dans la salle de la Mairie. Le choix du lieu était symbolique, rappelant le soutien que Mr Amadou Mansour FAYE, Maire de St Louis et sa première adjointe, Mme Aida Mbaye, ont affirmé apporter au projet lors du dernier Conseil Municipal (NB. les femmes représentent 50% du Conseil Municipal). Impliquer différentes factions de la société locale au projet est un des paris de Beutou Askanwi. Pari réussi puisque la rencontre a réuni des élu.e.s, des étudiant.e.s de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, des responsables associatifs, des membres des médias, des délégués de quartiers et des membres des conseils de quartier. Si 43 femmes (pour 44 hommes) ont assisté à la rencontre, ce n’est pas le fruit du hasard ! Pour contrebalancer la présence de groupes dominés par les hommes (les délégués de quartier à St Louis sont par exemple à 99,99% des hommes), les femmes des associations ont été mobilisées. La présence active des femmes dans le premier pas de la démarche BSG est non seulement de bonne augure, elle est indispensable !

Les personnes présentes ont montré un fort intérêt pour le projet, notamment parce qu’il pourrait compléter et renforcer la nouvelle démarche de budget participatif de la commune. Des craintes ont aussi été exprimées, notamment celle de voir « un projet de plus » s’implanter et s’en aller sans avoir rien changé. « Qu’est-ce que la commune y gagnera ? » ont demandé des élus. "Des micro-projets pour les femmes seront-ils mis en place ?" Ce n’est pas l’objet du projet, ont rappelé les animatrices de Beutou Askanwi. Pour que l’égalité femmes-hommes devienne un réflexe politique et technique dans les communes, il faut des changements structurels, appuyés par des réformes de fonds des processus et procédures budgétaires. Ce que vise le projet, c’est le recul durable des inégalités entre les femmes et les hommes, pas le montage de solutions éphémères.

Regarder l’entretien de la presse locale avec Penda Diouf

Lisez l’article de Ndarinfos sur atelier de sensibilisation à la BSG

Sensibilisation à la BSG, Matam

Une rencontre similaire a eu lieu à Matam le 30 juin. Retrouvez ici la vidéo de la rencontre

Lire aussi l’article paru dans la vie sénégalaise

Prochaine étape : Formation des équipes de recherche ! Lisez le compte-rendu de l’activité 2

Rappel : Ce projet est à l’initiative du réseau international francophone Genre en Action et de Beutou Askanwi, pôle citoyen des observatoires du genre au Sénégal, en partenariat avec les communes de Nabadji Civol et de Saint-Louis. Il émane de l’initiative « Réseau des observatoires de l’égalité de genre » portée par Genre en Action de 2011 à 2015. Il est soutenu par la région Auvergne-Rhônes-Alpes (France), le centre International de Formation de l’Organisation Internationale du Travail et WALLONIE Bruxelles International.

Dans la même rubrique :

Répondre à cet article

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter