L’apartheid sexuel, un obstacle dans la lutte contre la pauvreté

Dans son « Rapport sur l’État de la population mondiale 2005 », l’UNFPA appelle à mettre fin à "l’apartheid sexuel"
pour mieux lutter contre la pauvreté.

New York, Oct 12 2005 4:00PM

Le Fonds des Nations Unies pour la population a exhorté la communauté
internationale à mettre fin à la discrimination entre les sexes. L’accès des
femmes à l’éducation, notamment sexuelle, et aux soins de santé de base leur
offre de meilleures armes pour sortir de la pauvreté, tel est le principal
message de son « Rapport sur l’État de la population mondiale 2005 » publié
le 12 octobre.

Intitulé « La promesse d’égalité : égalité des sexes, santé en matière de procréation et Objectifs du Millénaire pour le développement » , le rapport exhorte la communauté
internationale à tenir les promesses faites aux femmes et filles du monde entier afin d’accélérer la mise en ouvre des objectifs de développement convenus au sommet du Millénaire en
2000
et réaffirmés au sommet mondial->http://www.un.org/french/summit2005/]
le mois dernier à New York, indique un communiqué du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Le rapport - dont la publication coïncide avec le 60e anniversaire de la Charte des Nations Unies qui a proclamé l’égalité de droits des femmes et des hommes - affirme que la discrimination entraîne des taux de mortalité plus élevés chez les mères et les enfants que chez les hommes.

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter