L’ère du postféminisme

La revue "Sciences Humaines a consacré son mensuel d’avril 2010 à la thématique de "l’ère du postféminisme". Ce dossier apporte un éclairage sur la continuité du féminisme issu générations précédentes, sur les revendications d’aujourd’hui, sur les figures de demain.

La revue "Sciences Humaines a consacré son mensuel d’avril 2010 à la thématique de "l’ère du postféminisme". Ce dossier apporte un éclairage sur la continuité du féminisme issu générations précédentes, sur les revendications d’aujourd’hui, sur les figures de demain.
Elles sont avocates, vétérinaires, chercheuses, politiques ; mais aussi "Pintades", phallic girls, mères écolos ou féministes voilées… Comment définir l’ère du postféminisme face à la diversité des modèles féminins contemporains ?

Dans la continuité du féminisme des générations précédentes, les femmes revendiquent leur liberté et leur autonomie. Plus individualistes que leurs mères, elles réclament moins une stricte égalité entre les sexes que la reconnaissance de leur identité, de leurs capacités et de leurs choix personnels… Tout en se réappropriant les codes de la féminité, de la séduction, de la maternité pour en jouer à leur manière et selon leurs désirs.
Sommaire :

- L’ère du postféminisme
Dossier coordonné par Martine Fournier

- Femmes, le choix des armes
Martine Fournier

- Le French women paradox
Martine Fournier

- La femme est l’avenir des hommes
Jean-François Dortier

- Points de repères : Qu’est-ce que le postféminisme ?

- Entretien avec Susan Pinker : « Les femmes ne sont pas les clones des hommes »

- Tout gérer, tout concilier
Pascal Lardellier

- Figures libres

***

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ou acheter le dossier sur le site Sciences Humaines.com

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter