L’exercice de la citoyenneté politique des femmes au Cameroun : enjeux, défis et perspectives

Par Pauline Isabelle Ngo Nyouma, épouse Hieh, qui est membre de Genre en Action. L’article pose la question de l’exercice de la citoyenneté politique des femmes au Cameroun, et plus particulièrement de ses enjeux et ses défis, d’un point de vue genré, avant de proposer quelques pistes de solutions.

Introduction :

A l’ère de la mondialisation, la question de l’exercice de la citoyenneté politique des femmes peut sembler dénuée d’intérêt, au regard du règne quasi planétaire du libéralisme politique et économique, caractérisé d’une part par la promotion de la démocratie, les droits de l’Homme, les libertés individuelles, la bonne gouvernance, le libre échange, etc.

En outre, avec la tenue de la première Conférence mondiale sur le statut des femmes en 1970 à Mexico, les problèmes spécifiques au genre féminin commencent à figurer au rang des préoccupations de la communauté internationale.
Suite à la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, organisée à Beijing en 1985 qui marqua un tournant dans la lutte pour l’égalité entre les sexes, la majorité des Etats s’engagea à inclure effectivement la dimension séxospécifique dans toutes leurs politiques de planification et de prise de décisions.

Les législations de la plupart des pays du monde reconnaissent aujourd’hui à l’ensemble des citoyens, sans distinction de sexe, de race et de religion le droit de vote et le droit d’être élu(e).

Mais, en dépit de toutes ces avancées, les femmes demeurent politiquement peu représentées, même au sein des sociétés occidentales, considérées comme relativement avancées dans le domaine de l’égalité des genres. Cette tendance concerne également le Cameroun.

Notre réflexion porte sur les enjeux et les défis de l’exercice de la citoyenneté politique des femmes au Cameroun, principalement pour ce qui est de leur accès aux mandats électifs.

L’observation de la scène socio-politique camerounaise révèle qu’à la faveur de la démocratisation, la femme jouit d’un certain nombre de droits et libertés au même titre que son compatriote de sexe masculin. Au plan international, le Cameroun a ratifié la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des Femmes (CEDEF). Au plan interne, des dispositions juridiques restrictives à l’égard des libertés des femmes ont été levées.

Mais, au bout d’environ deux décennies d’expérience démocratique et en dépit d’un nouvel environnement national et international à priori favorable, les femmes camerounaises demeurent sous-représentées à toutes les sphères publiques de décision et ne s’impliquent pas assez dans la vie politique nationale. En politique, elles restent le plus souvent confinées aux postes de suppléantes, ou se contentent de jouer le rôle d’animatrices des meetings politiques.
Depuis l’indépendance, le ratio des hommes et des femmes élus aux postes de maire ou de député n’a pas beaucoup évolué.

Il apparaît donc que l’exercice de la citoyenneté politique féminine au Cameroun tarde à atteindre un niveau satisfaisant.
Les responsabilités sont toutefois partagées, car s’il est vrai qu’il existe des logiques machistes de conception du pouvoir et des barrières structurelles et socio-culturelles qui étouffent tout effort d’émancipation profonde, les femmes semblent encore hésiter à se lancer résolument sur la scène politique.
Or, le dépassement de ces obstacles permettrait de libérer des intelligences et des énergies utiles au développement du pays.

Il nous paraît nécessaire, pour une meilleure appréhension du sujet, de faire au préalable une analyse théorique du concept de citoyenneté politique sous la perspective du genre.

Ensuite, nous ferons un état des lieux de l’exercice de la citoyenneté politique des femmes au Cameroun de la période de l’indépendance à nos jours, examinerons les freins qui en ralentissent le progrès, pour enfin proposer quelques pistes de solutions.

Sommaire succinct :

- I) Considérations théoriques générales sur le concept de citoyenneté politique analysée sous le prisme du genre

- II) Etat des lieux de l’exercice de la citoyenneté politique des femmes au Cameroun de la période 1946 à nos jours

- III) Freins à l’émancipation politique des femmes au Cameroun

- IV) Quelques pistes de solutions

***
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter et télécharger L’exercice de la citoyenneté politique des femmes au Cameroun : enjeux, défis et perspectives

Télécharger

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter