« La Couvade, le premier rite, le dernier Tabou, le Grand Malentendu - Les 3 Contaminations »

Dans le cadre de sa soutenance à l’université de médecine de Nantes et de son mémoire de D.U. de musicothérapeute, Roberte Laporal a travaillé sur la place du père dans le couple au cours de la grossesse. De ce travail est né un livre « La Couvade, le premier rite, le dernier Tabou, le Grand Malentendu - Les 3 Contaminations ».

Dans ce livre, Roberte Laporal parle du syndrome de la couvade, du rituel de la couvade, des civilisations où les pères étaient complétement concernés par la grossesse à part égal avec les mères.

Cette recherche lui a également permis de postuler que c’est toujours la place du père dans la grossesse qui est à l’origine de nombreuses pratiques jusqu’alors incompréhensibles telles que l’homophobie ou l’excision, la séparation des espaces féminins d’avec les espaces masculins, la domination de l’homme.
Ce livre propose aussi une observation anthropologique d’un autre regard sur le troisième sexe.
 
Ce travail pourrait permettre une reconnaissance des pères paternants, leur permettant de re-trouver une place naturelle, culturellement perdue tout en permettant par ailleurs de mettre l’accent sur l’aspect physiologique comme sur l’aspect psychique du père, qui ni l’un ni l’autre ne sont suffisamment pris en compte, en raison de la méconnaissance de cet état lié aux recherches peu nombreuses dans le domaine de la paternité.

Le fait le plus intéressant de cette recherche est que le père paternant est la figure centrale des rites de naissances dont elle explique la disparition somme toute récente dans l’histoire de l’humanité, d’où la nécessité de parler de remise en corps de la grossesse chez le père. Autrefois, l’homme qui allait devenir père devait mettre un terme à ses activités d’homme afin de vivre la grossesse avec sa compagne et prendre soin de son enfant selon un temps déterminé. Et il a aussi existé des rites exorcistiques du féminin qui mettaient un terme à ce temps de féminisation des activités du nouveau père, temps supporté par des modifications hormonales telles que la baisse des taux de cortisol et de testostérone, et l’apparition d’un taux d’oestradiol détectable. 

L’intérêt de mieux appréhender les bouleversements survenants chez les futurs pères pourrait permettre une meilleure prise en charge des couples dans le cadre de la prévention primaire secondaire et tertiaire. Le couple devient alors plus à même de supporter ensemble les bouleversements survenant dans les différentes sphères du couple et de la famille.

Ce livre permet aussi de prendre conscience du phénomène de peur qui s’est créé autour de l’apparition du ventre chez le père, et comment cette peur non universelle a fait naitre des civilisations qui ont choisi de contrôler la couvade du père survenue suite à un bouleversement hormonal et psychique, en contrôlant la femme.

La Couvade, le premier rite, le dernier Tabou, le Grand Malentendu - Les 3 Contaminations

***

Dans la même rubrique :

Communauté

  • Devenir membre
  • Se connecter
  • Nos membres
  • Le genre se bouge
  • Publier un article

infoGENRE

S'abonner à la newsletter